Pourquoi je quitte iWeb et où je m’en vais

24 May 2008 — 16 commentaires

Maintenant que tout le monde chez iWeb est au courant, je peux en parler ici : je quitte mon poste de responsable des communications.

Ça n’a rien à voir avec iWeb. Il s’agit d’une excellente entreprise toute pleine de gens superextra. J’y ai vécu de beaux moments et continuerai de suivre avec attention son développement.

Avant de continuer, si quelqu’un se cherche un emploi, mon poste est ouvert. En gros, ça consiste en rédiger des communiqués, des infolettres aux clients, le contenu du site, et à participer à la réflexion sur le marketing en ligne. Une grosse partie du travail consiste à rédiger pour le blogue de iWeb. Être payé pour bloguer, pas trop mal comme idée ! Faites-moi signe si ça vous intéresse.

Donc, pourquoi est-ce que je quitte alors ? Parce qu’on m’a offert l’emploi presque rêvé. Je coordonnerai les activités en ligne (je me cherche encore un titre glamour) du Forum Canadien de Recherche Publique sur le Patrimoine. Deux de mes anciens profs viennent d’obtenir une subvention de deux millions (pas de blague sur Tourisme Montréal SVP) sur sept ans pour financer ce projet qui se veut entre autres (c’est le bout qui me concerne) une plateforme de participation en ligne qui regroupera les chercheurs du Canada en patrimoine, les experts de la question, et les citoyens.

Ce sera donc un endroit où les chercheurs pourront discuter des enjeux du patrimoine (une communauté de pratique donc), mais aussi un outil de participation citoyenne qui permettra de faire un lien entre la recherche et la pratique, qui contribuera, dans le meilleur des mondes à impliquer la population dans le processus de patrimonialisation (le processus par lequel on détermine ce qui est ou n’est pas considéré comme patrimonial). Ce sera aussi un observatoire de ce qui se passe en patrimoine, et éventuellement, une encyclopédie du patrimoine.

Il faut dire qu’en 2006, je prévoyais faire mon mémoire de maîtrise (en études urbaines) sur le FCRPP. À l’époque, malheureusement, la demande de subvention avait été refusée et j’avais fait dévier un peu mon sujet pour plutôt analyser les discussions sur un blogue qui traite d’aménagements urbains (Québec Urbain, en l’occurrence). J’avais tenté de déterminer quels étaient les caractéristiques des participants, les mécanismes techniques, et les éléments du discours qui influencent le débat, et qui en définitive, sont le mieux à même d’avoir un impact sur la sphère publique (mettons). D’ailleurs, il ne me reste qu’à l’imprimer (quelqu’un connaît une imprimante qui fait du recto-verso ?) et le déposer, ce mémoire.

Donc, mon nouvel emploi fitte parfaitement avec ce qui m’a suffisamment passionné pour en faire l’objet de ma recherche. J’aurai l’occasion de reparler de ces sujets parce que je compte bien créer un blogue consacré à la chose qui traitera de participation citoyenne en ligne, de cybergouvernance, de développement web, et qui documentera la conception du FCRPP.

J’ai un petit côté entrepreneur, mais un autre qui haït l’administration et les finances. Il s’agit là d’une excellente occasion d’avoir l’un sans l’autre. Je m’occuperai de tout ce qui touche au Web dans ce projet : planification du site, design, programmation, SEO, promotion, gestion, rénovation, etc.

Évidemment, ces considérations techniques sont de la petite bière. Le vrai défi sera de bâtir une communauté. C’est l’objectif principal de la patente. Je crois avoir un peu d’expérience de la chose, avec CentPapiers et le Sportnographe qui sont assez vivants. Reste que comme le dit ma prof, les gens qui s’intéressent au patrimoine sont souvent eux-mêmes patrimoniaux (je ne sais pas si j’ai le droit de répéter ça). Ce ne sera pas facile, donc.

Un autre facteur majeur pour ce changement de boulot relève de la qualité de vie. J’aurai un bureau à l’UQAM, mais je pourrai bosser de chez moi, d’un café, ou de la Gaspésie. Tôt le matin, de 8:00 à 17:00, ou en pleine nuit. Plein de temps pour la petite famille donc ! Du temps aussi pour les autres projets…

Cerise sur le sundae, ça me fera peut-être faire quelques voyages. Ça commence déjà à la fin juin alors que j’irai à Yellowknife (c’est pas la porte à côté !) pour le congrès de la Société pour l’étude de l’Architecture au Canada. Avouez que c’est exotique comme destination. Je me demande s’ils ont le wifi…

Voilà, presque tout est dit ! Mais j’en reparlerai sans doute !

Commentaires

commentaires

oniquet

Billets Twitter Facebook Google+

Chroniqueur, concepteur et gestionnaire de communauté pour La soirée est (encore) jeune à la radio de Radio-Canada. Fondateur et éditeur du Sportnographe. Urbaniste.

16 commentaires to Pourquoi je quitte iWeb et où je m’en vais

  1. bon succès à toi dans tes nouveaux défis !

  2. cool!

    par rapport au projet de créer un communiqué, ca me rappelle CITIZENShift / Parole Citoyenne ( http://citoyen.onf.ca/ ) Tu devrais jeter un coup d’oeil sur leur plateforme, je suis sûr que ca te donnera des idées.

  3. @heri : oui, je connais un peu Parole Citoyenne… je vais étudier la chose, merci !

  4. Eh bien!
    C’est chapeau bien bas cher ami.
    En voilà un autre pour qui 2008 est une année pas mal amusante.
    C’pas volé cette consécration, et est-ce qu’il y aura de la bière et des pretzels pour ton couronnement?

  5. Félicitations M. Niquet pour ce nouveau défi qui s’ouvre devant vous.

    1- Pour les voyages, n’oubliez pas d’avoir une carte aéroplan et airmiles. Cela pourra vous donnez assez de points pour prendre des vacances en famille.

    2- Pour le photocopieur recto-verso, couleur ou noir et blanc, nous en avons une au Journal de la Rue. Contactez-moi si vous en avez besoin.

    Bonne continuité.

  6. J’oubliais, question patrimoine et architecture, le Café-Graffiti est le spécialiste de l’art urbain contemporain. Si vous avez besoin de rencontrer les artistes de la bombe aérosol qui se font un plaisir de mettre de la couleur dans nos villes, n’hésitez pas à m’en faire part.

    De plus, Montréal est la capitale nationale du graffiti. Le tout a débuté au début des années 1990. Des vestiges architecturaux tels que le Redpath Sugar, le TA Wall font partie de l’histoire du graffiti. Ces mecques du graffiti sont aujourd’hui détruites, mais nous avons commencé à documenter le tout pour les historiens. Si vous avez besoin de matériel, vous connaissez mes coordonnés.

  7. Bravo ! J’avais suivi avec intérêt ton précédent sursaut professionnel, voyant en toi un “gars capable”, doté en plus d’un magnifique prénom…

    Ce n’était qu’une question de temps pour que tu trouves la job-qui-fitte. Bonne route (ou bonne rue ?), et continue à nous tenir au courant !

  8. Francois Coutu 25 May 2008 at 8 h 07 min

    Félicitaions!

    Avec un gars comme toi pour coordonner les activités en ligne du FCRPP, c’est certain que le forum va faire parti du patrimoine web.

  9. ah ben… c’est juste à matin que j’ai eu le temps de venir fouiner sur votre goudaille et BANG! la grosse nouvelle que j’ai manqué hier me frappe en plein nez 🙂

    ahhhhhhh ben… voilà… après toutes ces années de p’tites jobines… la voilà votre chance avec ce projet grassement subventionné 🙂

    QUESTION : y arau-t-il d’autres co-chercheurs de d’autres universités du Québec dans ce projet? genre… UdeM? parce que vous savez, si le projet implique des co-chercheurs de d’autres universités au Québec, le projet devient inter-universitaire, et la subvention annuelle déclarée au MELS sera au prorata des chercheurs de chaque université, et donc le montant théorique versus le montant réel ne sera pas la même…

    bon… le petit blabla que je viens de faire, c’était pour vous taquiner môôôôôsieur piiiiiquette, c’était relié à ce que vous n’aimez pas : l’administration et finances 🙂 moi, c’est ça ma job au bureau de la recherche de l’Université de Montréal 😛

    c’est donc dire que vous n’allez pus apparaître dans quelques pod’casques? munger et po-pol feront-ils la grève? en tout cas, vous n’allez sûrement plus avoir ben ben de temps à fouiner sur le blogue de jean-charles… je suggère baron pour prendre la relève…

    GO MÔÔÔÔÔSIEUR PIIIIIQUETTE GO!!!

  10. Félicitations! Pour une fois que le gars le plus compétent est engagé pour une job…c’est rafraîchissant! 🙂

  11. Bonne chance dans ton nouveau projet de vie. Il faut faire des choix et la plupart du temps on ne les regrette pas, j’espère que ce le sera encore une fois…

    En parlant de “Patrimoine”, vas-tu faire comme “Canadien” et enlever le “le” devant pour parler juste de Patrimoine. Ha ha!

    Good luck buddy!

  12. On va avoir plein de raison de se reparler… On fait de l’expérimentation sur des trucs dans cette gamme patrimoniale c’est temps-ci sur fond de wiki: AmeriqueFrancaise.org

  13. @cfd : oui ! Je suis récemment tombé sur le site. Du bon boulot !

  14. Félicitations pour ce projet qui semble des plus passionnant ! Patrimoine semble se donner les moyens de ses ambitions, bonne continuation avec ce projet.

  15. Tres cool comme poste – je bosse de la maison (ou ailleurs) 100% aussi – tres pratique pour les imprevus de la vie. Et Yellowknife, wow, sounds fun.

    BTW, le champ ‘Nom’ pour les commentaires ne me permet pas d’ecrire mon nom au long… 😉

Rétroliens:

  1. Web, Hébergement, Technologies, iWeb, WebDépart : Martin Leclair » Web Hosting going Crazy - 2 June 2008

    […] sysadmins, customer service representatives, web developpers, a customer experience director, a new communications officer and more. At the same time our biggest competitor, The Planet, lives through an explosion at its H1 […]

Leave a Reply