Le Christian Science Monitor abandonne le papier

On apprend ce matin que le réputé quotidien états-unien « Christian Science Monitor » abandonnera complètement, d’ici avril 2009, sa version papier. Il s’agira du premier quotidien national à faire le saut. Le journal accueille actuellement environ 1,5 million de visiteurs mensuellement.

csmonitor

Il s’agit probablement là du premier d’une série de plusieurs abandons du format papier. Les succès du site Politico.com devraient d’ailleurs en encourager plusieurs à faire le saut. Le site attirerait environ 3 millions de visiteurs par mois, et aurait généré 2,4 millions de dollars en revenus publicitaires de janvier à août 2008. Évidemment, il faudra voir comment se débrouille Politico après l’effervescence de la campagne présidentielle.

Toutefois, certains comme Florian Sauvageau s’inquiètent, avec raison, de quelques effets néfastes du journalisme Web et de sa propension à la « reformulation » :

« Un article mis en ligne la semaine dernière sur le site Bakchich.info (et qu’un jeune journaliste m’a signalé) dresse un portrait plutôt
pénible du journalisme web et des nouveaux « ouvriers spécialisés « de la presse,et montre, qu’en France tout au moins,le scénario du pire devient pour partie réalité.Les journalistes web, jeunes, »scotchés à leurs sièges », réécrivent,titrent,cherchent l’illustration, hiérarchisent. »Ici on ne cherche pas l’info »,on « bâtonne de la dépêche ».Des chercheurs français,cités par Bakchich, font le constat suivant au sujet de ce travail de « retraitement industrialisé » de l’information: »Ceci pose question quant à la marge de manoeuvre des créateurs qui, sans être annihilée,pourrait voir se réduire les possibilités d’innovation et donc de diversité de contenus. »

Mais si une certaine partie des producteurs d’information sacrifie la qualité pour privilégier la primeur et la quantité, en se synchronisant effectivement avec l’actualité afin de satisfaire Google et Google Actualité, générateurs importants de visites, d’autres continueront d’offrir une information inédite et complète.

En définitive, ce seront ces derniers à qui les lecteurs accorderont le plus de crédibilité.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Le club des mal cités

Stéphan Dupont, qui mélange kippa, kirpan et islam

Stéphan Dupont, qui mélange kippa, kirpan et islam

Tsé, le Village des sports est l’endroit le plus islamophobe au monde. Dans un certain sens. Parce que est-ce que tu peux faire des glissades d’eau avec une kirpa? Tsé ton couteau, ton poignard. Tu peux pas.

Richard Martel, convaincant

Richard Martel, convaincant

– As-tu toujours été fédéraliste? – Écoute, j’te dirais, c’est une bonne question. Pas mal. Pas mal. Tu sais que dans région ici c’était assez difficile dans l’temps, mais pas mal.

Josée Blanchette, qui porte le bonnet d’âne

Josée Blanchette, qui porte le bonnet d’âne

Si la CAQ est élue, on verra ce qu’ils font avec cette réforme-là, mais les pipelines vont se creuser quand même. C’est blanc bonnet, bonnet d’âne.

Le club des mal cités

Stéphan Dupont, qui mélange kippa, kirpan et islam

Stéphan Dupont, qui mélange kippa, kirpan et islam

Tsé, le Village des sports est l’endroit le plus islamophobe au monde. Dans un certain sens. Parce que est-ce que tu peux faire des glissades d’eau avec une kirpa? Tsé ton couteau, ton poignard. Tu peux pas.

Richard Martel, convaincant

Richard Martel, convaincant

– As-tu toujours été fédéraliste? – Écoute, j’te dirais, c’est une bonne question. Pas mal. Pas mal. Tu sais que dans région ici c’était assez difficile dans l’temps, mais pas mal.

Josée Blanchette, qui porte le bonnet d’âne

Josée Blanchette, qui porte le bonnet d’âne

Si la CAQ est élue, on verra ce qu’ils font avec cette réforme-là, mais les pipelines vont se creuser quand même. C’est blanc bonnet, bonnet d’âne.

Impossible de recevoir des informations à propos de ce blog en ce moment.