Mario Dumont trouve que les internets, ça ne sert pas à grand chose, alors qu’Obama s’en est servi d’une main de maître :

“Lorsque Le Devoir a questionné M. Dumont sur les blogues, celui-ci a répété ce qu’il avait dit il y a un an, c’est-à-dire qu’il s’y publie un peu n’importe quoi et que, dans une campagne électorale, il vaut mieux être sur le terrain que dans le cyberespace. «On peut perdre pas mal de temps avec ça. Moi, un candidat qui me dit qu’il va bloguer, je n’y crois pas tellement.»”

Bon, d’accord, il a peut-être certaines autres dissemblances avec Obama…

Commentaires

commentaires