Josh Harms, un gars de la ville de Sibley en Iowa était écoeuré « de l’odeur de bouffe à chien pourrie » qui flottait sur sa ville et a donc créé un site Web pour dire aux gens de pas venir y habiter.

Les autorités locales l’avaient forcé à retirer son site, mais la cour vient de dire qu’il avait le droit de le garder en ligne.

Un message d’espoir pour les gens de Trois-Rivières et ses odeurs de pâtes et papier, les gens de Montréal-Est et ses odeurs de gazoline et les gens de Laval et ses odeurs de corruption.

Source: Iowa man says his town stinks. Court says city cannot sue.

unsplash-logoveeterzy