AJA (Aujourd’hui, j’ai appris) que Jane Goodall avait été accusée de plagiat. Elle a « singé » le travail des autres.

D’abord, dans les sociétés individualistes qui valorisent les droits de propriété et l’idée de l’auteur unique, le plagiat est généralement vu comme une tare. Néanmoins, des gens qui ont plagié font toujours office de figures d’autorité dans leur domaine. Par exemple, la célèbre primatologue Jane Goodall a été dénoncée par le Washington Post en 2013. Dans son ouvrage Seeds of Hope, des passages étaient tirés intégralement de Wikipédia et d’autres sites Internet. Même accusée formellement de plagiat, cela n’empêche pas Goodall d’être toujours une scientifique en vue dans les médias, ce qui envoie un curieux message aux étudiants intéressés par une carrière scientifique.

Un texte intéressant sur le plagiat par ailleurs

Source: www.ledevoir.com/opinion/libre-opinion/525017/l-ampleur-du-plagiat-dans-les-universites