Goldman Sachs se demande si guérir des patients est un modèle d’affaire durable

Après BP qui aurait dit qu’un déversement de pétrole serait bon pour l’économie australienne, voici que Goldman Sachs s’inquiète dans un rapport de recherche de la thérapie génétique qui permettrait de guérir quelqu’un en un seul traitement, parce que ça pourrait être mauvais pour la business.

Ils citaient en exemple une compagnie qui a développé un traitement pour l’hépatite C qui guérit 90% des gens. En 2015, ils en ont vendu pour 12 milliards de dollars et l’an dernier, pour seulement 4 milliards.

Si toutes les entreprises avaient cette mentalité-là, on vivrait dans un monde où les téléphones ne sont plus bons après deux ans, où les ampoules ont des durées de vie limitées et où les bas de nylon se déchirent pour un rien.

Ce serait très malheureux.

Source: Goldman Sachs asks in biotech research report: ‘Is curing patients a sustainable business model?’

unsplash-logoJOSHUA COLEMAN

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Le club des mal cités

Pierre-Luc Coulombe, devant un dilemme

Pierre-Luc Coulombe, devant un dilemme

Souvent, on pense en politique qu’il y a deux façons de gagner. Il y a, genre, on peut soit être élu ou soit ne pas l’être. Moi, c’est vraiment pas ma conception des choses en politique.

Suzanne Blais, qui invente un nouveau drink

Suzanne Blais, qui invente un nouveau drink

Mon deuxième, un look un peu plus estival que j’aime beaucoup: les ananas. Regardez comment il est rafraîchissant. Un petit pinot colada.

Mélanie Joly, qui expose sa pensée

Mélanie Joly, qui expose sa pensée

J’pense que le tourisme, souvent, on peut penser que c’est un ministère qui n’a pas la force économique qu’on peut penser, mais faut pas le voir comme une arrière-pensée.

Le club des mal cités

Pierre-Luc Coulombe, devant un dilemme

Pierre-Luc Coulombe, devant un dilemme

Souvent, on pense en politique qu’il y a deux façons de gagner. Il y a, genre, on peut soit être élu ou soit ne pas l’être. Moi, c’est vraiment pas ma conception des choses en politique.

Suzanne Blais, qui invente un nouveau drink

Suzanne Blais, qui invente un nouveau drink

Mon deuxième, un look un peu plus estival que j’aime beaucoup: les ananas. Regardez comment il est rafraîchissant. Un petit pinot colada.

Mélanie Joly, qui expose sa pensée

Mélanie Joly, qui expose sa pensée

J’pense que le tourisme, souvent, on peut penser que c’est un ministère qui n’a pas la force économique qu’on peut penser, mais faut pas le voir comme une arrière-pensée.

Impossible de recevoir des informations à propos de ce blog en ce moment.