À propos du décrochage scolaire des Québécois

Analyse très instructive de Françis Vailles:

Pourquoi sommes-nous si forts en maths et avons-nous, en même temps, un taux de diplomation au secteur public si faible par rapport aux autres ? L’une des raisons, justement, c’est que nos cours de maths sont plus exigeants, qu’ils produisent des enfants plus solides, mais aussi qu’ils entraînent plus d’échecs, dont plus de « décrochage ».

Il explique aussi que si nos jeunes décrochent, ils sont plus nombreux à raccrocher qu’ailleurs.

Tout n’est pas rose, mais tout n’est pas noir.

À lire: plus.lapresse.ca/screens/45f9ba95-850b-45f1-a16e-e26cb4f5ca3b__7C___0.html

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Infolettre

Pour recevoir une fois par semaine des citations comiques et autres nouvelles par courriel, abonnez-vous à notre infolettre!

Le club des mal cités

Thomas Mulcair, à propos de Bombardier

Thomas Mulcair, à propos de Bombardier

Ils ont pris un de leur fleuron, un des joyaux, un bijou de famille qui était la C-Séries que nous on a payé avec l’argent des payeurs de taxes, ils l’ont donné.

François Lambert, logique

François Lambert, logique

Si on veut faire un choix de société, ça se fera pas en un mois, ça va se faire sur 25 ans. Va falloir commencer à changer la génération actuelle pour que cette génération-là soit la génération future.

Karine Trudel, anachronique

Karine Trudel, anachronique

On doit se rappeler, j’espère que nous tous ici présent ou les députés à la chambre des communes, on est tous issue de l’immigration. Lorsque nous sommes arrivés en bateau y’a des milliers de milliers d’années, ben on était des immigrants.

Le club des mal cités

Thomas Mulcair, à propos de Bombardier

Thomas Mulcair, à propos de Bombardier

Ils ont pris un de leur fleuron, un des joyaux, un bijou de famille qui était la C-Séries que nous on a payé avec l’argent des payeurs de taxes, ils l’ont donné.

François Lambert, logique

François Lambert, logique

Si on veut faire un choix de société, ça se fera pas en un mois, ça va se faire sur 25 ans. Va falloir commencer à changer la génération actuelle pour que cette génération-là soit la génération future.

Karine Trudel, anachronique

Karine Trudel, anachronique

On doit se rappeler, j’espère que nous tous ici présent ou les députés à la chambre des communes, on est tous issue de l’immigration. Lorsque nous sommes arrivés en bateau y’a des milliers de milliers d’années, ben on était des immigrants.

Impossible de recevoir des informations à propos de ce blog en ce moment.