À propos de notre ouverture face à l’homosexualité:

Les études menées aux États-Unis montrent que le point de comparaison, c’est les musulmans. Au Québec, ce n’est pas aussi clair. On se compare surtout au reste du Canada – et le reste du Canada, dans ce cas, c’est l’Alberta. C’est fascinant de voir comment l’Alberta est dépeinte comme conservatrice. »

Les musulmans ne sont toutefois pas en reste et sont, comme l’affirme Mme Lapointe, « instrumentalisés » dans ce processus.

« Qu’est-ce que ça donne, à certains chroniqueurs, de dire que le Québec est progressiste par rapport aux gais et lesbiennes ? Ça sert à dire que les musulmans sont archaïques et qu’ils maltraitent leurs femmes et leurs gais. On fait un clivage entre un “nous” inclusif et un “eux” archaïque et conservateur. »

À lire: plus.lapresse.ca/screens/2730bc2d-4511-4264-a2ff-0e507c892666__7C___0.html