Un homme condamné à 50 ans de prison pour avoir volé pour 1,2 million de dollars de fajitas

Il s’agit d’un employé d’un centre jeunesse du Texas, Gilberto Escamilla, qui volait et revendait la viande à fajitas.

Il a écoulé pour 1,2 million de dollars de poulet à fajitas. On peut dire qu’il avait trouvé la poule aux oeufs d’or.

Sauf qu’un jour, il a pris congé et c’est son remplaçant qui a reçu la commande. Comme le centre ne sert jamais de fajitas, ils ont trouvé ça louche.

Notre Pablo Escobar du Fajitas a été condamné à 50 ans de prison. Ils prennent ça au sérieux, le vol de fajitas au Texas.

On devrait leur envoyer nos politiciens corrompus, ça ferait un très bel accord fajitas pot-de-vin en prison.

Source: Man who stole $1.2 million in fajitas sentenced to 50 years in prison

unsplash-logoEmily Simenauer

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Le club des mal cités

Pierre-Luc Coulombe, devant un dilemme

Pierre-Luc Coulombe, devant un dilemme

Souvent, on pense en politique qu’il y a deux façons de gagner. Il y a, genre, on peut soit être élu ou soit ne pas l’être. Moi, c’est vraiment pas ma conception des choses en politique.

Suzanne Blais, qui invente un nouveau drink

Suzanne Blais, qui invente un nouveau drink

Mon deuxième, un look un peu plus estival que j’aime beaucoup: les ananas. Regardez comment il est rafraîchissant. Un petit pinot colada.

Mélanie Joly, qui expose sa pensée

Mélanie Joly, qui expose sa pensée

J’pense que le tourisme, souvent, on peut penser que c’est un ministère qui n’a pas la force économique qu’on peut penser, mais faut pas le voir comme une arrière-pensée.

Le club des mal cités

Pierre-Luc Coulombe, devant un dilemme

Pierre-Luc Coulombe, devant un dilemme

Souvent, on pense en politique qu’il y a deux façons de gagner. Il y a, genre, on peut soit être élu ou soit ne pas l’être. Moi, c’est vraiment pas ma conception des choses en politique.

Suzanne Blais, qui invente un nouveau drink

Suzanne Blais, qui invente un nouveau drink

Mon deuxième, un look un peu plus estival que j’aime beaucoup: les ananas. Regardez comment il est rafraîchissant. Un petit pinot colada.

Mélanie Joly, qui expose sa pensée

Mélanie Joly, qui expose sa pensée

J’pense que le tourisme, souvent, on peut penser que c’est un ministère qui n’a pas la force économique qu’on peut penser, mais faut pas le voir comme une arrière-pensée.

Impossible de recevoir des informations à propos de ce blog en ce moment.