L’État devra rembourser les revues pornos d’un meurtrier

« Un assassin recevra 134 $ du gouvernement pour compenser la perte d’effets personnels, dont des revues érotiques et des sous-vêtements, pendant qu’il était enfermé à la prison de Bordeaux. »

On pourrait croire qu’il était incarcéré depuis de nombreuses années, mais non, il n’était en prison que depuis 2016.

Et c’est bien le plus insolite dans toute cette histoire. Ça veut dire qu’en 2018, il y a encore du monde qui paie pour de la porn.

Source

unsplash-logoCharisse Kenion

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Infolettre

Pour recevoir une fois par semaine des citations comiques et autres nouvelles par courriel, abonnez-vous à notre infolettre!

Le club des mal cités

Thomas Mulcair, à propos de Bombardier

Thomas Mulcair, à propos de Bombardier

Ils ont pris un de leur fleuron, un des joyaux, un bijou de famille qui était la C-Séries que nous on a payé avec l’argent des payeurs de taxes, ils l’ont donné.

François Lambert, logique

François Lambert, logique

Si on veut faire un choix de société, ça se fera pas en un mois, ça va se faire sur 25 ans. Va falloir commencer à changer la génération actuelle pour que cette génération-là soit la génération future.

Karine Trudel, anachronique

Karine Trudel, anachronique

On doit se rappeler, j’espère que nous tous ici présent ou les députés à la chambre des communes, on est tous issue de l’immigration. Lorsque nous sommes arrivés en bateau y’a des milliers de milliers d’années, ben on était des immigrants.

Le club des mal cités

Thomas Mulcair, à propos de Bombardier

Thomas Mulcair, à propos de Bombardier

Ils ont pris un de leur fleuron, un des joyaux, un bijou de famille qui était la C-Séries que nous on a payé avec l’argent des payeurs de taxes, ils l’ont donné.

François Lambert, logique

François Lambert, logique

Si on veut faire un choix de société, ça se fera pas en un mois, ça va se faire sur 25 ans. Va falloir commencer à changer la génération actuelle pour que cette génération-là soit la génération future.

Karine Trudel, anachronique

Karine Trudel, anachronique

On doit se rappeler, j’espère que nous tous ici présent ou les députés à la chambre des communes, on est tous issue de l’immigration. Lorsque nous sommes arrivés en bateau y’a des milliers de milliers d’années, ben on était des immigrants.

Impossible de recevoir des informations à propos de ce blog en ce moment.