goudaille

Comme dans "good eye Denis".

Category: lien (page 1 of 10)

Éducation: l’obsession de la bonne note

Les jeunes de nos jours, à tous les niveaux, sont obsédés par leurs notes. Il leur faut un A, sinon, c’est un échec.

Pourquoi cet effritement du français ? Une piste parmi d’autres : « Ce qui prime depuis les années 2000, c’est l’évaluation, ce n’est pas l’enseignement, et encore moins l’apprentissage. L’examen de français de 5e secondaire, c’est à pleurer ou à se tordre de rire, c’est une fumisterie totale. On commence à préparer les élèves en 4e secondaire pour rentrer dans la grille du ministère. Ce sont des examens très faciles à réussir si on a appris la recette. Or, les profs enseignent la recette. »

Le ministre de l’Éducation, Sébastien Proulx, a beau avoir interdit formellement les notes gonflées, Suzanne-G. Chartrand affirme que les profs de tous les niveaux, du primaire jusqu’à l’université, subissent une « pression quotidienne » pour qu’il y ait de bonnesmoyennes de groupe et éviter les échecs. « C’est la course à la diplomation », dit-elle.

À lire: www.ledevoir.com/societe/education/530221/les-indignes-de-l-education

Un portrait de la cueillette de matières résiduelles

Une analyse qui semble tenir compte de tous les facteurs et qui démontre qu’il faut travailler encore plus en amont:

Une hausse des quantités de matières recyclées sans diminution, en valeur absolue, des matières résiduelles générées est une forme d’échec. Aussi, l’État doit remettre en avant cette priorité, mieux réguler l’écoconception des produits (réglementation, achat public, communication publique, etc.) et mieux informer le public pour des choix de (non) consommation éclairés.

À lire: www.ledevoir.com/opinion/idees/529244/arretons-de-faire-l-autruche-dans-le-bac-de-recyclage

Les centristes sont-ils les moins démocratiques?

Statistiques à l’appui, on nous explique ici que les gens qui se tiennent loin des extrêmes ne sont peut-être pas les plus fervents supporters de la démocratie…

Some of the most striking data reflect respondents’ views of elections. Support for “free and fair” elections drops at the center for every single country in the sample. The size of the centrist gap is striking. In the case of the United States, fewer than half of people in the political center view elections as essential.

www.nytimes.com/interactive/2018/05/23/opinion/international-world/centrists-democracy.html

Bonne fête des mères!

2018…

Homonationalisme

À propos de notre ouverture face à l’homosexualité:

Les études menées aux États-Unis montrent que le point de comparaison, c’est les musulmans. Au Québec, ce n’est pas aussi clair. On se compare surtout au reste du Canada – et le reste du Canada, dans ce cas, c’est l’Alberta. C’est fascinant de voir comment l’Alberta est dépeinte comme conservatrice. »

Les musulmans ne sont toutefois pas en reste et sont, comme l’affirme Mme Lapointe, « instrumentalisés » dans ce processus.

« Qu’est-ce que ça donne, à certains chroniqueurs, de dire que le Québec est progressiste par rapport aux gais et lesbiennes ? Ça sert à dire que les musulmans sont archaïques et qu’ils maltraitent leurs femmes et leurs gais. On fait un clivage entre un “nous” inclusif et un “eux” archaïque et conservateur. »

À lire: plus.lapresse.ca/screens/2730bc2d-4511-4264-a2ff-0e507c892666__7C___0.html

À propos du décrochage scolaire des Québécois

Analyse très instructive de Françis Vailles:

Pourquoi sommes-nous si forts en maths et avons-nous, en même temps, un taux de diplomation au secteur public si faible par rapport aux autres ? L’une des raisons, justement, c’est que nos cours de maths sont plus exigeants, qu’ils produisent des enfants plus solides, mais aussi qu’ils entraînent plus d’échecs, dont plus de « décrochage ».

Il explique aussi que si nos jeunes décrochent, ils sont plus nombreux à raccrocher qu’ailleurs.

Tout n’est pas rose, mais tout n’est pas noir.

À lire: plus.lapresse.ca/screens/45f9ba95-850b-45f1-a16e-e26cb4f5ca3b__7C___0.html

Dissidence chez les dissidents

Ce titre…

À lire: https://www.ledevoir.com/politique/canada/527567/bloc-quebecois-dissidence-chez-les-dissidents

Adam Smith et la main invisible (invisible) du marché

Adam Smith n’était pas fort sur la main invisible, semble-t-il.

Pourtant, quand on revisite l’oeuvre d’Adam Smith, on se rend compte que cette main y est effectivement invisible. Dans cette oeuvre, Smith n’emploie que trois fois, dans trois livres différents, cette notion. Et quand on divise ces six mots par la totalité de ceux contenus dans cette oeuvre — 1,5 million —, on trouve un ratio de 0,000004 %.

Et deux fois sur ces trois fois ne faisaient pas référence au marché

À lire: www.ledevoir.com/opinion/idees/527348/facebook-ne-peut-compter-sur-la-main-invisible-d-adam-smith

Internet: un bien public

Un candidat au Michigan veut mettre en place un réseau gratuit pour tout le monde:

A gubernational candidate in Michigan wants the entire state to have free, publicly owned Internet. Abdul El-Sayed, running as Democrat in this fall’s election, calls it « Mi-Fi. »

Évidemment, il devra se buter au lobbyisme des fournisseurs d’internet.

— À lire sur www.popularmechanics.com/technology/infrastructure/a20522811/el-sayed-public-broadband-michigan/

Les extras font parti de la job dit un policier à une massothérapeute

Ça se passe à Kirkland. Un homme se joue avec la zouine pendant la séance de massothérapie. La fille veut porter plainte:

After first describing the incident and feeling uncomfortable, Cavaliere said she started recording her conversation with the officer with her phone in her pocket.

In the eight-minute recording, the officer repeatedly tells Cavaliere how it will be next to impossible to identify the man, that there will be no investigation if he cannot be identified and that what she encountered is « part of the business. »

— À lire sur www.cbc.ca/news/canada/montreal/police-officer-tells-massage-therapist-happy-endings-are-part-of-the-business-1.4648448

Older posts

© 2018 goudaille

Theme by Anders NorenUp ↑