goudaille

Comme dans "good eye Denis".

Tag: états-unis (page 1 of 4)

Système public de santé et virus

C’est ce qui me fascine le plus chez les états-uniens : le fait qu’ils croient tout ce qui se dit sur Fox News.

Ces trois particularités de la société américaine se conjuguent actuellement pour tenter d'infliger au président Obama sa première défaite: celle de la réforme du système de santé.L'ignorance joue un rôle crucial. Comme les Américains lisent peu et ne se nourrissent que de clips de 30 secondes à la télé, ils acceptent facilement des affirmations aussi ridicules et outrageantes que celle de Sarah Palin, qui affirme que la réforme du système de santé va instaurer des comités gouvernementaux qui décideront qui vit ou qui meurt.

via Gil Courtemanche.

La stratégie Web d’Obama

Je viens de terminer le quatrième chapitre de l’excellente série de Newsweek sur les campagnes d’Obama et McCain. Leur utilisation du iPhone est assez pas pire comme on dit :

He showed off the Obama '08 iPhone application. With its deep Obama blues, correct fonts and glassy graphics, it looked like an electronic bauble for the well-heeled voter. Closer inspection revealed a sophisticated data-mining operation. Tap the top button, "call friends," and the software would take a peek at your phonebook and rearrange it in the order that the campaign was targeting states, so that friends who had, say, Colorado or Virginia area codes would appear at the top. With another tap, the Obama supporter could report back essential data for a voter canvass ("left message," "not interested," "already voted," etc.). It all went into a giant database for Election Day.

Une preuve de l’efficacité de la machine en général :

At the end of August, as Hurricane Gustav threatened the coast of Texas, the Obama campaign called the Red Cross to say it would be routing donations to it via the Red Cross home page. Get your servers ready—our guys can be pretty nuts, Team Obama said. Sure, sure, whatever, the Red Cross responded. We’ve been through 9/11, Katrina, we can handle it. The surge of Obama dollars crashed the Red Cross Web site in less than 15 minutes.

À lire : Going Into Battle | Print Article | Newsweek.com.

Je ne suis pas Le Banquier, mais je devrais peut-être le devenir

Malgré qu’à tous les jours, les gens me prennent pour Le Banquier de TVA, je ne suis pas banquier.

Toutefois, paraît que ça devient assez simple de devenir banquier aux États-Unis, et que c’est plutôt à la mode puisque certains aimeraient profiter du fameux 700 milliards des socialistes républicains.

Tellement de gens croient que je suis Le Banquier, que je devrais m’essayer.

John Adams

J’ai commencé à écouter la série télévisée “John Adams” qui a récemment remporté de nombreux prix. Il y est question, évidemment, de la naissance des États-Unis. Ça me fait penser un peu au Québec, les fusils en plus, et l’indépendance en moins.

NOTE : ce billet n’est pas un appel aux armes.

Les Justiciers Masqués et Sarah Palin

Le Sportnographe et les Justiciers Masqués ont quelques affinités, entre autres parce que Pierre Trudel, le père d’un des justiciers, collabore étroitement avec nous.

Disons que le coup qu’ils ont fait à Sarah Palin leur donne une belle visibilité : BBC News, Washington Post, Los Angeles Times, The Guardian, CNET, Wired… et j’en passe.

Dominic Arpin, aussi.

Le blogue sur la présidentielle états-unienne de Radio-Canada sur Twitter

Vous ne le saviez probablement pas, mais il existe un blogue, animé par François Messier, sur le site de Radio-Canada qui traite de la campagne présidentielle aux États-Unis.

Vous ne le saviez probablement pas parce qu’il est très bien caché, pas indexé, et qu’il ne possède pas de fil RSS ! C’est dommage, parce qu’on y trouve du bon stock mis à jour régulièrement.

Il semble que la technologie du RSS soit beaucoup trop complexe à implanter. Heureusement, Radio-Canada a partiellement pallié au problème en ouvrant un compte sur Twitter afin d’aviser les lecteurs qu’un nouveau billet est en ligne.

Le tout, à cinq jours des élections…

Le Christian Science Monitor abandonne le papier

On apprend ce matin que le réputé quotidien états-unien “Christian Science Monitor” abandonnera complètement, d’ici avril 2009, sa version papier. Il s’agira du premier quotidien national à faire le saut. Le journal accueille actuellement environ 1,5 million de visiteurs mensuellement.

csmonitor

Il s’agit probablement là du premier d’une série de plusieurs abandons du format papier. Les succès du site Politico.com devraient d’ailleurs en encourager plusieurs à faire le saut. Le site attirerait environ 3 millions de visiteurs par mois, et aurait généré 2,4 millions de dollars en revenus publicitaires de janvier à août 2008. Évidemment, il faudra voir comment se débrouille Politico après l’effervescence de la campagne présidentielle.

Toutefois, certains comme Florian Sauvageau s’inquiètent, avec raison, de quelques effets néfastes du journalisme Web et de sa propension à la “reformulation” :

“Un article mis en ligne la semaine dernière sur le site Bakchich.info (et qu’un jeune journaliste m’a signalé) dresse un portrait plutôt
pénible du journalisme web et des nouveaux “ouvriers spécialisés “de la presse,et montre, qu’en France tout au moins,le scénario du pire devient pour partie réalité.Les journalistes web, jeunes,”scotchés à leurs sièges”, réécrivent,titrent,cherchent l’illustration, hiérarchisent.”Ici on ne cherche pas l’info”,on “bâtonne de la dépêche”.Des chercheurs français,cités par Bakchich, font le constat suivant au sujet de ce travail de “retraitement industrialisé” de l’information:”Ceci pose question quant à la marge de manoeuvre des créateurs qui, sans être annihilée,pourrait voir se réduire les possibilités d’innovation et donc de diversité de contenus.”

Mais si une certaine partie des producteurs d’information sacrifie la qualité pour privilégier la primeur et la quantité, en se synchronisant effectivement avec l’actualité afin de satisfaire Google et Google Actualité, générateurs importants de visites, d’autres continueront d’offrir une information inédite et complète.

En définitive, ce seront ces derniers à qui les lecteurs accorderont le plus de crédibilité.

Joe le plombier fait campagne

Joe le plombier estime qu’un vote pour Obama est un vote pour la fin d’Israël.

On dirait une blague ce “Joe the plumber”. Je ne peux pas croire qu’il obtienne autant d’attention, et que les médias puissent l’évoquer sans rire…

Attaquée par un partisan d’Obama : chapeau pour la mise en scène

Drôle (ou pas) de voir que les médias états-uniens on fait tout un plat de cette histoire de jeune bénévole de John McCain attaquée par un brigand fan d’Obama qui lui aurait graver un “B” sur la joue.

Selon des sources policières,
Ashley Todd avoue avoir inventé l’histoire qui a
semé l’émoi dans la blogosphère de droite
hier. La Texane de 20 ans, qui travaille comme bénévole
au sein de la campagne de John McCain en Pennsylvanie, n’a pas
été volée ou agressée ou mutilée par
un partisan noir de Barack Obama devant un guichet automatique à
Pittsburgh.

Surtout que le “B” en question a clairement été écrit à l’envers, en se regardant dans le miroir.

Comme l’explique Andrew Sullivan, les blogues et médias de droite doivent regretter quelques commentaires…

Retour sur les petites lignes vertes

On the media” discute des fameuses petites lignes vertes et oranges qui m’énervent pendant les débats sur CNN. Ils en concluent que ce n’est pas statistiquement pertinent et que ça a effectivement des effets sur l’opinion des téléspectateurs (en citant quelques études), mais expliquent que ce n’est pas nécessairement mauvais :

“We’re social animals. We process information in the context of the people around us. We do watch our debates with friends or at a bar or in some sort of group environment, frequently, in part because we want to hear the reactions of other people. That’s in part why Nora Ephron and you and I can’t stop looking at that CNN line on the bottom of the screen.

I think it’s hard to argue, necessarily, that it’s a bad thing. In fact, the people who do it – the professors at SMU – see it as a way of shifting some of the balance of influence from pundits, who have been shown to be able to have a pretty strong effect with their pre- and post-debate spin and how they set expectations and frame the debates to actual voters. And even if it’s not a statistically significant sample size, these are real people, and them versus Andrea Mitchell, I -you know, doesn’t necessarily mean that one is better than the other.”

Merci à Jean-Philippe pour le lien.

Older posts

© 2017 goudaille

Theme by Anders NorenUp ↑