Jean Tremblay: qu’elles retournent au Maroc

Capture d’écran 2014-03-04 à 15.02.02

Radio-Canada au Saguenay rapportait ceci, hier, à propos de la dernière séance du conseil municipal de Saguenay:

Deux femmes voilées ont interpellé Jean Tremblay concernant les piscines publiques. Elles aimeraient profiter des installations, mais pour ce faire, elles doivent revêtir un burkini. Après plusieurs appels à la ville pour savoir si elles avaient l’autorisation de le faire, ces dernières n’ont reçu aucune réponse.

Le premier magistrat a semblé un peu déstabilisé après quoi, il leur a dit que c’est la première fois en 65 ans qu’il voyait une femme voilée à Saguenay. Et qu’il n’ouvrirait pas une piscine publique uniquement pour elles et qu’elles étaient les premières femmes voilées qu’il voyait à Saguenay. Il a refusé de commenté davantage.

Jean Tremblay était à Radio X Saguenay pour en parler et Dominic Maurais rapportait ses propos ce matin:

« Je sais pas d’où y’arrivent, si y’arrivent du Maroc là, y’en a encore des avions qui retournent au Maroc. Ça existe ça. »

On écoute:

C’est chic.

Jean Tremblay et la pénétration

140865-maire-saguenay-jean-tremblayJ’ai utilisé cet extrait dans ma chronique à La soirée est (encore) jeune, mais je pense que ça vaut la peine de le partager avec le monde entier.

Jean Tremblay, maire de Saguenay, qui nous parle de l’acte sexuel à Radio-Canada (merci à Philôme La France pour le tuyau):

C’est merveilleux l’acte sexuel, que deux êtres humains qui se pénètrent… le mot, la pénétration, c’est tellement significatif. R’garde quand on mange par exemple, tu vas prendre une pomme. Plus est belle, plus tu veux la manger… plus c’est beau, plus tu veux la manger. C’est la même chose pour l’eucharistie, tu veux mettre Dieu dans toi, c’est ça, l’air faut qu’à pénètre… si y’a rien qui pénètre dans toi, tu meurs.

AJOUT: Pour ceux que ça intéresse, l’extrait est tiré d’une entrevue qu’a accordée Jean Tremblay à Radio-Canada au Saguenay.