Maintenant qu’il est disponible, je verrais bien Mario Dumont engager Joe le plombier. Il me semble que ce serait son genre.

Considérant que ledit Joe est passé de plombier entrepreneur, à ni vraiment plombier ni entrepreneur, jusqu’à héros américain, en passant par écrivain et chanteur, on peut supposer qu’il apprendrait rapidement les rouages de la politique québécoise.

Remarquez que Dumont, qui se réclame de Barack Obama (ouf!), pourrait se trouver un substitut, genre “François le réparateur de vitre de chars”. Ah non, François le réparateur de vitre de chars est déjà député de l’ADQ…

MISE À JOUR : Yves Williams parle aussi de Joe le plombier.