Accueil » monologue » Un TGV entre Montréal et Trois-Rivières ?

Un TGV entre Montréal et Trois-Rivières ?

Le maire de Trois-Rivières, Yves Lévesque, relance le débat sur l’implantation de service de train à grande vitesse au Québec en proposant l’implantation du ligneentre la métropole et Trois-Rivières. La firme Canarail a été mandatée pour examiner « les courbes du réseau actuel de même que les passages à niveau afin de vérifier si un train à haute vitesse, roulant à 200 km/h, pourrait circuler sur les rails du réseau ferroviaire de Trois-Rivières ». L’idée d’instaurer une ligne de TGV au Québec refait périodiquement surface, et toujours, le débat sur le corridor à emprunter enflamme les discussions. Après que Jean Drapeau eut lancé l’idée d’un TGV Montréal-New York, de nombreux projets ont été proposés :

1985 : On juge le projet trop coûteux et risqué sur la ligne Montréal-NY.

1989 : On propose un TGV sur la ligne Montréal-Toronto et des études de préfaisabilité sont réalisées par les principaux joueurs intéressés au contrat… Bombardier et Alstom (qui s’appelait GEC Alsthom à l’époque)

1990 : Le parti civique relance l’idée du TGV Montréal-NY.

1991 : Jean Garon déclare qu’un Québec souverain aurait intérêt à établir un lien avec « la plus grande force industrielle au monde » en établissant une ligne de TGV Montréal-NY.

1996 : Lucien Bouchard abonde dans le même sens que la CSN et la FTQ pour vanter le projet d’un TGV vers Toronto : « Si j’étais premier ministre fédéraliste du Canada – c’est imaginaire – je me dirais que je lancerais le TGV. Je voudrais prouver à tout le monde que le fédéralisme, c’est bon. Et je voudrais recréer les conditions originales de la création du fédéralisme : les grandes lignes de chemin de fer qui ont uni le Canada d’un bout à l’autre. C’est toute une mythologie qui est rattachée à ça ».

1996 : Des experts évaluent qu’un TGV Montréal-Québec ne pourrait pas être rentable.

2001 : Pierre Bourque relance l’idée d’un train rapide entre Montréal et New-York et Sylvain Vaugeois déclare que l’avenir de l’économie du Québec passe par un TGV Montréal-New York. Des experts doutent toutefois que le projet n’aboutisse avant 20 ans.

2003 : Le débat se développe entre tenants d’une ligne Montréal-NY et ceux d’une ligne Québec-Windsor, ce dernier projet ayant refait surface.

Selon Luc-Normand Tellier, directeur du département d’études urbaines de l’UQAM, « à l’échelle du continent, l’axe Québec-Montréal-Toronto-Windsor est marginal depuis déjà longtemps ». Il faut plutôt penser rapidement à connecter Montréal à laconurbation formée par Washington, New York, Philadelphie et Baltimore. Il s’agirait donc de relier Montréal au bassin de 31 millions d’habitants formé par ces mégapoles.

D’autres, comme Yvan-M. Roy, Avocat et conseiller en matière de tourisme ferroviaire, croient que ce type de projet ne peut être mis de l’avant sans subsides gouvernementaux, ce qui rend la ligne Québec-Windsor beaucoup plus crédible : « Il est à prévoir que la participation du financement fédéral canadien sera difficile dans le cas du TGV Montréal-Washington. La justification sera plus facile à établir dans le cas du TGV Québec-Windsor ».

À la lumière de cet historique des projets de TGV passant par Montréal, on peut dire que le débat se fait autour des retombées économiques, de la rentabilité et du financement des diverses options. On pourrait ajouter que, par exemple, une ligne Québec-Montréal aurait peut-être des effets bénéfiques sur la relation tendue entre les deux villes.

En définitive, on peut se demander comment un train rapide entre Montréal et Trois-Rivière peut se justifier. À vue de nez, la ligne serait difficilement rentable et contribuerait marginalement à l’économie. Il faudrait cesser de penser à raccorder des bouts de chemins de fer disparates et résolument planifier globalement pour faire de Montréal le noeud d’un réseau ferroviaire qui se respecte. En attendant, au Japon, on installe des trains à sustention magnétique

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Infolettre

Pour recevoir une fois par semaine des citations comiques et autres nouvelles par courriel!

RSS Le Sportnographe

  • Émission du 8 septembre 2020
    Piquette résume la série contre le Philadelphie Meilleur-Aucoin nous offre un autre tome de son petit guide t’autojambonisation Les détails de la loterie truquées de la LNH À écouter sur OhDio! L’article Émission du 8 septembre 2020 est apparu en premier sur Le Sportnographe.
  • Alex Tanguay, propagandiste
    Ceux qui l’ont eu, ben probablement que ç’a été asymptomatique, pis que ça s’est pas propagendé. L’article Alex Tanguay, propagandiste est apparu en premier sur Le Sportnographe.
  • Mario Tremblay, à propos de Max Domi
    Oublie ça, man. Moé, être sur le même trio que lui là, j’y casserais mon hockey sur la tête. Plusieurs fois. J’y dirais “Heille, sacréfice, dors-tu, chu là là, chu dans l’ouverture, j’ai une chance d’avoir une chance de marquer pis y vire de bord pis on sait pas ousse qu’y va. J’y casserais mon […]
  • Patrick Lalime, qui soulève des chapeaux
    Il a vraiment encaissé pour sa formation, Jake Evans, et on doit lui soulever notre chapeau. L’article Patrick Lalime, qui soulève des chapeaux est apparu en premier sur Le Sportnographe.
  • Marc Bergevin, à propos de l’avenir
    On est beaucoup plus d’avant de ce qu’on était. On a vu des choses dans les derniers mois qui nous ont appris à voir ce qu’on espérait. L’article Marc Bergevin, à propos de l’avenir est apparu en premier sur Le Sportnographe.

RSS Le club des mal cités

  • Mario Dumont, à propos des reculs d’Horacio Arruda
    – Le Docteur Arruda là, tsé mettons, mettons moi la danse la ligne là, pas capable. Du tout là. Je pogne pas ça la danse en ligne. – Là tu vas tourner du mauvais bord, tu vas foncer dans quelqu’un. – Mettons que tu me l’expliques bien là, je vais peut-être être capable de faire […]
  • Stéphane Bédard, animal
    Monsieur Arruda, c’est vrai qu’au début, y’a fait le buzz. Mais le buzz, le problème, c’est que faut que tu sois pris au sérieux. Je pense qu’un moment donné, le sérieux à disparu. C’est devenu plutôt un animal d’animation et ça c’est pas bon quand t’es responsable de la santé publique. L’article Stéphane Bédard, animal […]
  • Gilles Proulx, qui n’a pas peur des dictatures
    On craint de sortir la matraque. Mais moi je comprends pas. Si tu te permets d’émettre des politiques de matraque et finalement tu défends ce qui est indéfendable par la suite, tu défends son contraire. Mais l’urgence est là, bâtard de bâtard! […] On a tellement peur du mot dictature, coercition, intervention, radicalisme, c’est tout […]
  • Doc Mailloux, qui cite Josée Legault
    Je cite. Écoutez bien ça. Une chose est sûre: la deuxième vague commandera un leadership politique de fef. Un leadership politique de fer. […] S’il-vous-plait! Leadership de fer, extrêmement autoritaire, c’est de la dictature! L’article Doc Mailloux, qui cite Josée Legault est apparu en premier sur Le club des mal cités.
  • Paul St-Pierre Plamondon, à propos de l’environnement
    Première chose, nous devons absolument faire notre indépendance et je ne comprends pas qu’en 2020, il y ait des environnementalistes qui se présentent à l’échelle fédérale, que ce soit pour le NPD ou le Parti libéral du Canada, c’est impossible d’être environnementaliste et d’être fédéraliste aujourd’hui, c’est à mon avis de la malhonnêteté intellectuelle tout […]

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.