Accueil » monologue » Sa vie en Web 2.0

Sa vie en Web 2.0

James Fallows, correspondant pour le magazine The Atlantic, s’est donné à la petite expérience de vivre entièrement sur le Web 2.0 pendant deux semaines. N’utilisant plus que des fils RSS pour s’informer, les podcasts plutôt que la radio, Wikipédia, Google Earth, le e-commerce pour tout sauf l’épicerie, Flickr, Gmail, Skype, Google Calendar, YoutTube, Vood2do, iOutliner, Zillow et Writely, le journaliste dans la cinquantaine s’est immergé dans le nouveau Web. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, ses conclusions sont plutôt positives:

“But other applications have come to seem like natural parts of my dailylife. Google Calendar is worth the effort — for the appointments thatmy wife needs to know about. I find that I leave Google Earth runningall day, to check aerial views of a foreign site I’ve just read aboutor a neighborhood where I’m meeting someone for lunch. The discounttravel broker Kayak has gotten my attention; eBay has retained it, forall the obvious reasons. Flickr is a good way to share photo files withmy family — and keep them from jamming up my computer. I’ll continueusing Gmail as a backup site for important data files. As Ajax-enabledsites spread, they’ll make sites that still require you to hit”refresh” or a “submit” button seem hopelessly out of date. I stilldon’t like the label Web 2.0, I will continue to mock those who say”mash up,” and I will never use Dodgeball. But I’m glad for what thisexperiment has forced me to see.”

À lire: Technology Review: Emerging Technologies and their Impact

1 commentaire

Laisser un commentaire

  • Intéressant retour d’expérience. Au delà du Web 2.0, on peut se poser la question de l’immersion dans Internet et du changement d’habitudes.

    Par exemple, j’étais un gros lecteur de magazines, journaux, ouvrages spécialisés papiers. Désormais, 90% de mes sources d’infos viennent du Web : quotidiens généralistes (Le Monde, Libé), blogs technologiques, Wikipedia, Scoopeo. J’achete aussi de la documentation sous forme PDF (beta books des pramagtic programmers, getting real de 37 signals, revue de design américaine vendue uniquement en ligne, etc.
    J’achetai par exemple Computers Arts, c’est devenu inutile.

Infolettre

Pour recevoir une fois par semaine des citations comiques et autres nouvelles par courriel!

RSS Le Sportnographe

  • Enrico Ciccone, comme le fond de sa poche
    Avant de prendre des décisions dans le hockey, vous avez un gars qui a fait sa vie dans la Ligue nationale, qui a fait sa vie au hockey professionnel, qui a fait 30 ans de hockey, qui connaît ça comme le revers de sa main. L’article Enrico Ciccone, comme le fond de sa poche est […]
  • Michel Bergeron, sadique
    Il faut que Marc saute sur l’occasion. Tsé c’est ben beau là, tsé ton adversaire y’a un genou à terre, faut tu l’agrippes, faut tu y fasses mal. En lui faisant beaucoup de mal, tu te fais beaucoup de bien. Pourquoi tu ries? C’est la vie, c’est la vie, quand tu fais mal à quelqu’un, […]
  • Marc Bergevin, à oreille
    L’ouverture est là jusqu’à demain, au temps qu’on annonce notre choix. Donc j’t’a oreille, puis on va voir ce qui va se passer d’ici demain. L’article Marc Bergevin, à oreille est apparu en premier sur Le Sportnographe.
  • Georges Laraque, fébrile
    Avec l’offensive qu’il a Gonzo, oublie ça, y’a plus besoin de fibrillateur rien. L’article Georges Laraque, fébrile est apparu en premier sur Le Sportnographe.
  • Réjean Tremblay, sans lunette
    Guy Lafleur y’a eu un quadruple pontage pis un autre déblocage d’une artère coréenne. Euh, pas coréenne. L’article Réjean Tremblay, sans lunette est apparu en premier sur Le Sportnographe.

RSS Le club des mal cités

  • André Arthur, qui a une explication
    Vous placez quelques dames au sommet d’une organisation, vous prenez un peu de recul, et vous regardez la foire poigner. L’article André Arthur, qui a une explication est apparu en premier sur Le club des mal cités.
  • Pascal Bérué, qui interpelle Horacio Arruda
    Le Dr Arruda, j’ai envie de lui dire des fois : Si ce n’est pas votre décision, clignez des yeux trois fois, je veux dire, envoyez-nous un signal de détresse. L’article Pascal Bérué, qui interpelle Horacio Arruda est apparu en premier sur Le club des mal cités.
  • Pascal Bérubé, qui interpelle Simon Jolin-Barrette
    J’ai l’impression que parfois, à travers ses interventions, c’est un petit peu un message de détresse qu’il nous envoie. J’ai envie de lui dire, si vous êtes en danger comme nationaliste à la CAQ, clignez des yeux deux fois. On va venir à votre secours! L’article Pascal Bérubé, qui interpelle Simon Jolin-Barrette est apparu en […]
  • Jeff Fillion, qui ose une prédiction à propos du Parti conservateur du Québec
    Dans mes prédictions actuellement, j’ai une bonne moyenne je pense. Je fais de bonnes prédictions. Dix, dix élus du nouveau parti de Éric Duhaime, en fait le Parti conservateur. Je pense que dix élus, ce serait peut-être le minimum.  L’article Jeff Fillion, qui ose une prédiction à propos du Parti conservateur du Québec est apparu […]
  • Éric Duhaime, qui explique sa principale motivation pour se lancer en politique
    Je considère qu’il est de notre devoir de faire l’impossible pour sortir de l’extrémisme sanitaire dans lequel la Coalition avenir Québec de François Legault nous enfonce depuis maintenant presque neuf mois. L’article Éric Duhaime, qui explique sa principale motivation pour se lancer en politique est apparu en premier sur Le club des mal cités.

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.