Si ça serait vrai tout ce qui dirait…

Bon, ça a probablement déjà fait le tour, mais l’entrevue avec ce Roger Normandin dont aucun “si” ne mangent les “rait” est assez délirante, et je la plante ici afin d’y accéder facilement entre deux périodes de hockey ce soir…

Laisser un commentaire