Xénophobie minière, Jean-Claude Van Damme et le Christ

La fin de semaine dernière, je suis allé chez Costco d’où je n’ai ramené aucun chef de parti puisque mon cadre financier ne me permet pas de m’en acheter.

Par contre, j’ai rapporté un “truck” de Kleenex qui m’ont été fort utiles pendant les débats lorsque je commençai à morver de désespoir. Pareil comme Sylvain Bouchard du FM93 lorsqu’il a entendu les propos très controversés de Pauline Marois : “Pauline qui va parler des compagnies minières étrangères. Comment dans sa bouche, comment c’est pas bon, comment ont ne les veut pas, comment ce que… pour moi ça, c’est une forme de xénophobie. Si au lieu de parler d’une compagnie minière étrangère, elle avait parlé d’un individu ?”. C’est comme lorsque François Legault dit qu’il veut abolir les commissions scolaires. Imaginez si les commissions scolaires étaient des invidivus. C’est une forme de génocide ça.

D’autre part, Claude Roy, le candidat démissionnaire du mouvement des cols rouges initié par Sylvain Bouchard a enfin révélé pourquoi il avait démissionné. C’est entre autres parce qu’on lui a offert un contrat de chauffage d’autobus très bon pour son portefeuille. Plus payant en tout cas que de diriger un mouvement qui prône le droit de ne penser qu’à son porte-feuille. Toute est dans toute.

Lundi soir avait lieu le premier débat de TVA. Mais pour me changer les idées, j’ai plutôt regarder Pénélope qui recevait Jean-Claude Van Damme, un gars qui n’a pas peur de dire les vraies affaires : “Moi je travaille pour moi, moi c’est pour de l’argent, et après je m’casse.” Ce n’est pas si différent que ça du débat finalement. On dirait que Jean-Claude Van Damme a le même cadre financier que le Parti Libéral.

C’était aussi cette semaine que Radio X Montréal faisait son entrée en onde. Pas de quoi écrire à son maire, mais on a quand même pu y entendre Jean Tremblay affirmer être quelqu’un de très tolérant puisque son idole est un juif. Et contrairement à ce qu’on pourrait croire, ce n’est pas Rabbi Jacob : “Faut se dire, tolérons-nous. Moi si y’a un objet de religion juive pas loin de chez nous, qu’est-ce que ça fait ? D’ailleurs, l’idole de ma vie, c’est un juif ! C’est le Christ.” Fallait y penser.

Non, mais c’est pareil pour moi : je n’ai rien contre les jambons, même que mon met préféré, c’est le sandwich au jambon.

Mercredi, gros scandale, l’obscur Parti Conservateur du Québec et son chef, Luc Harvey proposent une affiche publicitaire très subtile dépeignant les assistés sociaux comme des gros saoulons pas propres qui vivent sur le bras du vrai monde.

Heureusement, Radio X à Québec était là pour dénoncer cette ignominie. Oui, les assistés sociaux sont des gros saoulons pas propres. Mais l’affiche laisse entendre que c’est inné alors que c’est plutôt une compétence qui s’acquiert à force de courage et de persévérance. Denis Gravel.

“La nature humaine et animale est faite comme ça. Plus tu fais rien, moins t’as le goût de faire quelque chose. Le problème visuel de cette image-là, c’est qu’on nous donne l’impression que le BS y’est né de même, pis y’est de même.”

Plus tu fais rien, moins t’as le goût de faire quelque chose”, messemble que c’est clair. C’est écrit dans la loi de nature… vous n’avez pas appris ça en biologie ? Je pense que c’était dans le chapitre sur les parasites.

C’était aussi mercredi qu’avait lieu le dernier débat des chefs à TVA où François Legault nous a raconté l’histoire d’horreur de 850,000 caribous de Panurge qui se garrochaient dans un ravin rempli de référendums. J’en ai fait des cauchemars.

Une victoire gargantuesque pour François Legault sur Pauline Marois, et ce, dans les deux parties du débat, c’est-à-dire le débat, et après le débat, comme l’a expliqué Mario Dumont : “Y’a deux affaires dans un débat. La perception là, hier soir à 10:01, la perception que tu laisses au public, ça peut influencer des votes. La deuxième chose d’un débat, c’est la suite d’un débat.” Et TVA a très bien compris l’influence de la suite du débat en nous offrant un panel qui couvre tous les horizons idéologiques de droite à droite.

Merci, je m’casse.

Laisser un commentaire