Ah les jeunes altruistes de nos jours

Selon une étude du CHU Sainte-Justine, les jeunes de nos jours se sont soucié davantage des autres que d’eux-mêmes pendant la pandémie. Une partie de l’explication réside peut-être dans leur littératie numérique:

Facebook, Instagram, Snapchat, TikTok et Twitter n’avaient pas vraiment la cote auprès des jeunes qui souhaitaient se renseigner concernant la pandémie.

À lire: Les adolescents ont été altruistes depuis le début de la crise

Laisser un commentaire