The Company sur TNT

J’ai beaucoup aimé le livre de Robert Littel, The Company, sur les dessous de la CIA et la traque sur une quarantaine d’années d’une taupe assez bien placée.

Voilà que le canal TNT, aux États-Unis d’Amérique, diffuse une version télévisée du livre, en trois épisodes d’une heure et demi. Y jouent un ex-Batman, Michael Keaton (très bon), et un ex-Robin, Chris O’Donnell (moins bon).

La série est réussie. Sauf que moins de cinq heures, c’est plutôt court pour bien rendre un roman si complexe. Des personnages sont mis de côté, ou remplacés par un héros (Robin) qui est de tous les combats, des événements sont éludés, et la fin est différente de celle du livre.

Et on ne parle même plus d’Oussama Ben Laden.

Bref, tous les éléments d’une bonne série, mais sur un rythme trop saccadé parce qu’on a donné trop peu d’espace aux réalisateurs et/ou aux scénaristes. À quand une version non-censurée en DVD ?

To hâve

Je suis à lire “La Compagnie” de Robert Littel (le père de l’autre). Le roman, qui s’appuie sur des événements historiques, retrace les boires et déboires de la CIA depuis 1950 jusqu’à 1995. Passionnant et enlevant.

Je ne m’attendais toutefois pas à y apprendre un nouveau mot, hâve: “maigre et pâle” selon Antidote.

C’est joli. C’est tout ce que j’avais à dire là-dessus.

Un petit pas pour l’homme

Je me suis mis à lire le blogue de Stéphane Dompierre lorsque celui-ci fit une parodie plutôt virulente et tout à fait à propos de la télésérie C.A. (sa description de l’émission Le Banquier est assez juste aussi).

Tout ça m’a donné envie de lire son livre.

Je viens de le terminer et l’ai beaucoup aimé. Très sympathique, assez drôle. Un portrait beaucoup plus plausible du mâle contemporain que ce qu’a pu rendre Louis Morissette dans C.A. qui avait pour dessein bien plus de placer des produits et de mauvais vulgarismes que de placer le trentenaire dans son contexte.

Tout ça pour dire que ça peut être payant pour un auteur (bon, c’est jamais trop payant d’être un auteur) de bloguer…