De la bonne poutaine

Robert Fisk, du quotidien The Independant de Londres tente d’expliquer à ses concitoyens le multiculturalisme canadien. Au passage, il évoque notre fameuse poutine, en l’orthographiant “poutaine” à trois reprises.

Ça m’intrigue toujours ce genre d’erreur. Le type s’est pointé au Québec, a lu des articles, s’est informé sur la controverse de Champlain avec une poutine à la main, mais n’a pas été en mesure de faire un copié-collé comme il faut ?

Ah tiens, Patrick Lagacé est tombé sur le même article…