En Hongrie:

Selon une récente étude relevée par Le Courrier international et réalisée dans quatre anciennes « démocraties populaires » (Hongrie, Pologne, République tchèque et Slovaquie), seulement 15 % des personnes interrogées jugeaient prioritaires « la liberté, la démocratie et la possibilité d’exprimer ses propres opinions ». Le plus grand nombre évaluaient la qualité d’un régime politique à l’aune « du niveau de vie, du prix des produits et de l’accessibilité des services ». En promoteur d’un modèle de développement à la chinoise, et donc du démantèlement des normes démocratiques, M. Orban se trouve à appliquer une logique qui consiste à prétendre que les seconds peuvent se passer des premiers. Une dérive que Pékin, habile à tirer profit des vulnérabilités de l’Union européenne, exploite avec détermination, multipliant ses investissements dans les anciens pays de l’Est.

C’est aussi ce que prônent certains animateurs de radio. #mestaxes

Source: www.ledevoir.com/opinion/editoriaux/524896/hongrie-le-modele-chinois-en-expansion