Payer un tuteur pour enseigner Fortnite à ses enfants

Après le tuteur de français, le tuteur de mathématique et le tuteur pour les plantes, voici le tuteur pour Fortnite.

The game is so mercilessly addictive that people have started penning panicked screeds about their children’s Fortnite addictions. But apparently not all parents are so bugged out about screen time—some just want to make sure their kids are winning. According to a new report from the Wall Street Journal, parents have started shelling out as much as $20 an hour to pay Fortnite tutors to coach their kids how to better lay waste at Tilted Towers or whatever.

« There’s pressure not to just play it but to be really good at it, » Ally Hicks told the Journal after paying around $50 for four hours of online Fortnite lessons for her ten-year-old son. « You can imagine what that was like for him at school. »

À lire: Parents Are Seriously Hiring ‘Fortnite’ Tutors for Their Children Now

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Le club des mal cités

Pierre-Luc Coulombe, devant un dilemme

Pierre-Luc Coulombe, devant un dilemme

Souvent, on pense en politique qu’il y a deux façons de gagner. Il y a, genre, on peut soit être élu ou soit ne pas l’être. Moi, c’est vraiment pas ma conception des choses en politique.

Suzanne Blais, qui invente un nouveau drink

Suzanne Blais, qui invente un nouveau drink

Mon deuxième, un look un peu plus estival que j’aime beaucoup: les ananas. Regardez comment il est rafraîchissant. Un petit pinot colada.

Mélanie Joly, qui expose sa pensée

Mélanie Joly, qui expose sa pensée

J’pense que le tourisme, souvent, on peut penser que c’est un ministère qui n’a pas la force économique qu’on peut penser, mais faut pas le voir comme une arrière-pensée.

Le club des mal cités

Pierre-Luc Coulombe, devant un dilemme

Pierre-Luc Coulombe, devant un dilemme

Souvent, on pense en politique qu’il y a deux façons de gagner. Il y a, genre, on peut soit être élu ou soit ne pas l’être. Moi, c’est vraiment pas ma conception des choses en politique.

Suzanne Blais, qui invente un nouveau drink

Suzanne Blais, qui invente un nouveau drink

Mon deuxième, un look un peu plus estival que j’aime beaucoup: les ananas. Regardez comment il est rafraîchissant. Un petit pinot colada.

Mélanie Joly, qui expose sa pensée

Mélanie Joly, qui expose sa pensée

J’pense que le tourisme, souvent, on peut penser que c’est un ministère qui n’a pas la force économique qu’on peut penser, mais faut pas le voir comme une arrière-pensée.

Impossible de recevoir des informations à propos de ce blog en ce moment.