Le corps parfait

À quoi ressemblerait l’humain au corps parfait, selon une biologiste de l’évolution?

“Inspired by dogs, cats, cephalopods, fish, swans and chimps, my model has a better heart with more arteries than a human being, lungs that are more efficient, eyes with no blindspots, ears that pick up sound better, legs that are more efficient, and reptilian skin which reacts fast to block damaging ultraviolet rays,”

Le populisme comme carburant des théories du complot

On s’en doutait, mais selon cette étude, le populisme a une influence sur l’adhésion aux théories du complot:

Research examining attitudes and behaviors of Americans during the COVID-19 pandemic has largely focused on partisanship as a lens through which many Americans see the coronavirus. Given the importance of partisan affiliation and the degree of partisan polarization in the American society, that is certainly an important driver of public opinion, and a necessary one to understand. But an overlooked set of predispositions might also shape COVID beliefs and attitudes: populism. It is a worldview that pits average citizens against “the elites” and, importantly in the context of a pandemic, it includes anti-intellectual attitudes such as distrust of experts (including scientists). We find that populism is correlated with conspiracy beliefs about COVID-19, above and beyond partisanship. Furthermore, we find that conservative media consumption tends to be a stronger predictor of conspiracy belief among those high in populism than among those low in populism. We also show that these beliefs have consequences: those who believe the conspiracy theories about COVID-19 are less likely to adapt behaviors recommended by public health officials.

Entre autres, on y révèle que les médias populistes et leur anti-intellectualisme nuisent à l’adhésion aux messages des experts en santé.

Rien de scientifique, mais regarder les liens entre nos médias populistes et les théoriciens du complot sur les réseaux sociaux, tend à confirmer ces affirmations.

Les extrémistes ont de la difficulté à réussir des tâches mentales complexes

Selon une étude de Cambridge:

A key finding was that people with extremist attitudes tended to think about the world in black and white terms, and struggled with complex tasks that required intricate mental steps, said lead author Dr Leor Zmigrod at Cambridge’s department of psychology. “Individuals or brains that struggle to process and plan complex action sequences may be more drawn to extreme ideologies, or authoritarian ideologies that simplify the world,” she said.

Pour découvrir si quelqu’un est susceptible de se radicaliser, donnez-lui un cube Rubik.

Billet idéologique: fermer l’école pour 25 cm de neige

Orientation sexuelle: les lois dans le monde

2020. On est pas sortis de l’auberge.

Via Reddit.

Montréal de moins en moins dense

Un texte de mon ancien prof, Luc-Normand Tellier, qui s’inquiète de l’étalement urbain:

Déjà en 2016, en appliquant la même méthode mathématique pour calculer les limites des aires métropolitaines de Toronto et de Montréal, nous découvrions que l’aire métropolitaine de Montréal était de 29 % plus grande que celle de Toronto, alors que la grande région de Toronto avait une population de 37,5 % plus grande que celle de la grande région de Montréal.

Selon lui, tout le monde s’en sacre: « Le problème, c’est que le Parti libéral du Canada table de moins en moins sur le Québec et la CAQ, de moins en moins sur l’île de Montréal. Quant à Projet Montréal, il parlait d’étalement urbain avant son accession au pouvoir et il n’en parle plus depuis. »

L’exode se poursuit et on ne peut pas reprocher aux gens de succomber à l’attraction de la banlieue, mais on peut sûrement faire mieux pour rendre Montréal plus attrayante.

L’économie de l’attention

Entrevue avec un chercheur qui avait prédit beaucoup de choses qui se sont avérées au fil des dernières années en se basant sur les théories de l’économie de l’attention.

Mr. Goldhaber was conflicted about all of this. “It’s amazing and disturbing to see this develop to the extent it has,” he said when I asked him if he felt like a Cassandra of the internet age. Most obviously, he saw Mr. Trump — and the tweets, rallies and cable news dominance that defined his presidency — as a near-perfect product of an attention economy, a truth that disturbed him greatly. Similarly, he said that the attempted Capitol insurrection in January was the result of thousands of influencers and news outlets that, in an attempt to gain fortune and fame and attention, trotted out increasingly dangerous conspiracy theories on platforms optimized to amplify outrage.

“You could just see how there were so many disparate factions of believers there,” he said, remarking on the glut of selfies and videos from QAnon supporters, militia members, Covid-19 deniers and others. “It felt like an expression of a world in which everyone is desperately seeking their own audience and fracturing reality in the process. I only see that accelerating.”

Beaucoup de gens qui se battent pour avoir notre attention. Il faut bien choisir à qui la donner.

Transport en commun vs individuel: un calcul facile

Si ça va plus vite en char, les gens vont prendre leur char.

Un des spécialistes anglais du problème de la congestion routière, M. J. H. Mogridge, montre que la seule solution, autre que celle de construire de nouvelles infrastructures, est de déterminer « un mécanisme d’équilibre entre les vitesses de déplacement en voiture et la vitesse atteinte sur le réseau de transport en commun ». L’équilibre recherché ne peut être atteint que si la vitesse moyenne des transports collectifs équivaut à celle réalisée en voiture privée. Pour Mogridge, améliorer la vitesse de déplacement en voiture privée a pour effet d’encourager la conduite automobile et, à court et moyen termes, à détériorer le système de transport en commun. « Tout nouvel investissement routier, écrit-il, dans une aire urbaine congestionnée, aurait pour effet de réduire la vitesse moyenne du système des transports collectifs et du système routier. »

L’échec annoncé du transport collectif

Les étudiants sont moins performants le matin, selon une étude

Me semble que ça fait des années qu’on lit des études sur le fait que les ados sont moins efficaces à l’école tôt le matin. En voilà une autre:

A study published in Social Cognitive and Affective Neuroscience proposed that there is a U-shaped relationship between student performance and time of day. Students are alert and retain the most information during mid-morning classes, while performance is lower during mid-afternoon classes, followed by early-morning classes. 

And yet, les horaires restent les mêmes. Trop compliqué de changer les horaires de transport scolaire?

Drôles de vidéos: la Gorilla Glue girl, un poney dans le métro et le patin/nage à Amsterdam

Les vidéos diffusés à La semaine des 4 Julie du 18 février 2021.

Se mettre de la colle dans les cheveux?

L’opération pour l’enlever.

Un poney dans le métro de Paris.

Avalanche de sangliers.

Ça patine aux Pays-Bas.

L’avocat de Donald Trump qui vole des sous-verres au Capitol.

Voilà quelqu’un qui aurait pu stopper Tom Brady.