Kia Joliette: Au bon marché

Psychotronique.

Un mélange de X-Men et de Au bon marché.

Via.

L’enseignement au temps des jeunes de nos jours

J’ai reçu quelques témoignages d’enseignants qui vont dans le même sens que celui de cette prof de sociologie au cégep, prise au dépourvu devant les réactions de ses étudiants lorsqu’il est question de sujets sensibles.

L’attention sensible que je crois avoir toujours eue s’est muée en crise existentielle. Je m’efforce de présenter les faits de la façon la plus objective possible et avec les nuances qui s’imposent. Cela est d’autant plus nécessaire en ces temps de polarisation idéologique. Il est ironique qu’à l’ère où l’on réclame légitimement la représentation de la diversité culturelle et sexuelle dans les médias, dans les arts et en politique, où l’on remet en question, à juste titre, les catégories binaires définissant l’identité sexuelle, les positions idéologiques deviennent, elles, de plus en plus rigides, jusqu’à être transformées en catégories binaires.

La crise existentielle d’une professeure de sociologie

Dans cette lettre, il est question de « rectitude politique », mais j’ai l’impression qu’il s’agit davantage d’une question de sensibilité. De refus d’être choqué. La nouvelle sensibilité de cette génération semble rendre la tâche difficile aux enseignants.

Ce n’est pas un défaut d’être hypersensible, mais ce n’est pas parce qu’une situation est choquante qu’il faut refuser de la voir non plus.

Avant d’adapter l’enseignement pour réconcilier ces deux objectifs, il reste toutefois à savoir si cette situation n’est le fait que d’une minorité.

En revenir, de Didier Raoult

Je suis toujours surpris d’entendre encore des gens vanter les mérites des solutions de Didier Raoult, ce médecin français qui croyait pouvoir guérir tout le monde à coup d’hydroxychloroquine.

Libération avait un article intéressant sur la place qu’ont fait les médias français à ses fans:

Si le gouvernement n’avait pas été empêtré dans ce mensonge originel, les élucubrations de Didier Raoult sur la chloroquine puis l’hydroxychloroquine n’auraient pas eu pareil retentissement. Mais confrontés à un mensonge d’Etat, nombre de Français dénués de culture scientifique ont pris pour argent comptant les affirmations rassurantes d’un mandarin narcissique qui s’exonérait de la nécessité de prouver ses dires par des études correctement menées, en s’autoproclamant supérieur au reste du monde scientifique : «L’élite, c’est moi.» Dans le sillage de Raoult, un grand nombre d’élus Les Républicains a milité activement pour l’hydroxychloroquine, avec autant de zèle que d’incompétence. Christian Estrosi a visité un Ehpad à Nice pendant la campagne des municipales, sans masque, alors même qu’il était contagieux, et a vanté le traitement miracle du professeur marseillais, sans autre argument que son expérience personnelle : «On n’a pas le temps de tester sur des souris pendant six mois.»

Covid-19 : onze mois à suivre «les Experts : autoproclamés»

Ils sont plusieurs dans la « Chambre d’Écho-vedettes », cette clique de personnalités déchues qui peuple les réseaux sociaux, a continuer de suivre leur gourou Raoult.

C’était aussi le cas du Dr. Marc Lacroix, régulièrement invité à Radio X pour analyser les dernières nouvelles de la pandémie. Il disait en avril que la chloroquine avait entre autres protégé l’Afrique.

– Cent millions de population, c’est quand même assez gros. Combien y’a de morts actuellement en Éthiopie? Deux. Pourquoi? J’ai regardé, la cause numéro un de mortalité en Éthiopie actuellement, c’est le paludisme, donc la Malaria. 

– Donc sont protégés par la chloroquine. 

– Exactement

Aujourd’hui, il doit se défendre auprès du Collège des médecins suite à des plaintes reçues à son endroit.

Billet idéologique: un couvre-feu… sauf pour les propriétaires de chien

Vous êtes un citoyen exemplaire qui paye mon salaire avec vos taxes? Vous avez pas le droit de sortir.

Vous possédez un pitbull qui TUE DU MONDE? Pas de problème, la voie est libre!

On est en train de créer deux classes de citoyens: ceux qui possèdent un chien, et ceux qui ne possèdent pas de chien.

Vancouver a donné 5 800$ à quelques sans-abris: vous ne devinerez jamais ce qui est arrivé par la suite

50% d’entre eux ont quitté la rue.

Though the formal research has yet to be published, the early results are staggering. Half of the cash recipients moved into stable housing one month after they received the money, compared to 25 percent of the control group. “That was phenomenal,” says Zhao. 

Almost 70 percent of them were food secure in one month. Like Ray, they spent most of the money on the essentials — food, shelter, bills. On average, the cash recipients spent a total of three fewer months in a shelter than those in the control group, whose days spent homeless increased. After one year, cash recipients reduced their spending on alcohol, drugs and cigarettes by an average of almost 40 percent, challenging “the widespread misperception that people in poverty will misuse cash funds,” the report stated.At the end of the year-long study, participants had an average of $1,000 still left in the bank. 

Vancouver Gave Homeless People $5,800. It Changed Their Lives

L’argent ne fait pas le bonheur, mais ça peut vous réchauffer de temps en temps.

Bien vu, Instagram

Comme je disais

Via Reddit.

Il ne faut pas laisser les réseaux sociaux décider de ce qui doit être censuré

Un texte dans Le Devoir qui résume bien ce que je pense des derniers bannissements imposés par les réseaux sociaux, qu’ils soient justifiés ou pas.

Nous devons aujourd’hui composer avec le territoire numérique. Les règles de distanciation sociale vécues depuis le début de la pandémie ne font que confirmer l’urgence d’organiser un espace public dématérialisé. Mais ce n’est pas aux entreprises technos, centralisatrices et mues par des intérêts marchands, d’organiser le lien social. C’est aux citoyens, aux institutions civiques et aux gouvernements d’y réfléchir.

Twitter, Facebook et la société numérique

C’est un peu comme avec la philanthropie. C’est bien beau, mais pourquoi laisser à une entreprise décider qui mérite d’être aidé?

Les invasions barbares de Couche-Tard

RTL à propos de l’intérêt de Couche-Tard, « ce groupe canadien [qui] est affublé d’un nom curieux » envers Carrefour:

Carrefour, c’est la France. C’est le premier employeur du pays, en dehors de l’administration. Autant dire que c’est un sujet très sensible. Hier, Bruno Le Maire, ministre de l’économie, a évoqué clairement l’interdiction de l’opération au nom de la souveraineté alimentaire des Français, protégée par un décret qui permet de bloquer un rachat étranger dans ce secteur. Par les temps qui courent, un Québécois, même s’il parle français et qu’il habite dans un pays où les villes s’appellent Laval ou Trois-Rivières, reste un barbare.

Des barbares à Laval? Ça me surprendrait.

Fox News a questionné la légitimité de l’élection 774 fois après avoir donné la victoire à Biden

Des fois, les gens disent que j’exagère dans ma dénonciation des médias qui font dans la malhonnêteté. Mais la réalité, c’est qu’ils ont une grande influence sur leur auditoire.

The Media Matters NGO tracked the claims aired on the network in the two weeks after Fox called the election for Mr Biden, and found that there were at least 774 instances when the channel questioned the legitimacy of the result in this period. 

The claim that the election was stolen from Mr Trump – and that his supporters should therefore “stop the steal” – formed the basis for the deadly Capitol riots on 6 January, Media Matters said in a report, and “Fox News played a large part in fuelling that lie”.

Fox News cast doubt on election 800 times in two weeks after it called result

Si tu entends ton animateur préféré répéter que l’élection a été volée, c’est possible que ça te tente d’aller casser des vitres. Si tu l’entends dire que les mesures sont exagérées, c’est possible que ça te tente d’organiser un party dans ton sous-sol.

Religion aux États-Unis: il y a de l’espoir

Hier, je manifestais mon désarrois devant l’omniprésence de la religion aux États-Unis, ce matin, je lis ceci:

Since 1990, the fraction of Americans with no religious affiliation has nearly tripled, from about 8 percent to 22 percent. Over the next 20 years, this trend will accelerate: by 2020, there will be more of these “Nones” than Catholics, and by 2035, they will outnumber Protestants.

The U.S. Is Retreating from Religion

D’ici 2035, la proportion d’américains qui ne s’identifient à aucune religion devrait surpasser celle des protestants.