De fanatisme religieux et de pizza toute garnie

On se surprend toujours des restrictions de l’islam et de sa dérive fanatique. Mais voilà que le dogmatisme a de la compétition dans le coin de la Floride, paradis de la « gated community » et de la Coors Light. C’est que le célèbre fondateur de la chaîne de restaurants Domino’s Pizza, Thomas S. Monaghan, est a planifier la construction de son petit bonheur à lui et à ses semblables, une ville où l’avortement, la pornographie et le contrôle des naissances seront interdits.

C’est la volonté de Dieu, prétend l’ex-roi de la pizza et romain-catholique plus que pratiquant. La sympathique banlieue se nommera Ave Maria, et Monaghan en gardera un fin contrôle :

« Homebuyers in Ave Maria will own their property outright. But Monaghan and Barron Collier will control all commercial real estate in the town, meaning they could insert provisions in leases to restrict the sale of certain items. »

Jeb Bush, le frère de l’autre, a d’ailleur louangé le futur village en le qualifiant de « lieu où la foi et la liberté se conjugueront ». Il faut dire que la ségrégation est une caractéristique du développement urbain états-unien qui prend de plus en plus d’importance. La peur de l’altérité force nos voisins à se regrouper entre semblables, et à se barricader derrière leur étroitesse d’esprit. Normal que la religion devienne un de ces facteurs de ségrégation…

Mise-à-jour

Dans une entrevue à Associated Press, Monaghan prétend que ses propos ont été mal rapportés et que la ville sera ouverte à tous.

Laisser un commentaire