Mourir pour des idées

Un très bon documentaire vient de prendre l’affiche à Montréal. Il s’agit de « Why we fight » d’Eugene Jarecki qui se penche sur les véritables motivations derrière les guerres états-uniennes. Selon le documentariste, c’est la bonne marche du complexe militaro-industriel, une industrie, disons-le ainsi, bien « pluggée » chez les dirigeants du pays, qui justifie les ardeurs guerrières de nos voisins.

Pourtant, et Jarecki y revient souvent, en 1961, le président Dwight Einsenhower avait averti la population des dangers d’accorder une trop grande importance au complexe militaro-industriel. Il faut croire que ses voeux n’ont pas été exaucés, puisque récemment, le gouvernement états-unien plaçait un des représentants de l’industrie à titre de vice-président, en la personne de Dick Cheney.

Selon les citoyens interrogés dans la rue, pourquoi les États-Unis se battent ?

« « Pourquoi faisons-nous la guerre ? », demande le documentariste aux experts et aux bonzes qu’il va interviewer dans leurs bureaux et aux passants qu’il interpelle dans la rue. Les premiers intellectualisent. Les seconds, qui ne savent pas toujours quoi répondre, évoquent des raisons qui sont à la fois vagues et prosaïques. C’est en cela que M. Jarecki atteint sa cible et que le portrait dessiné par Why We Fight est troublant – le portrait d’une Amérique touchée et touchante qui ne sait plus trop pourquoi. »

On comprend que c’est plutôt pour entretenir les finances du complexe en question que « l’empire » déploie ses troupes. Malheureusement, très peu des électeurs semblent s’en rendre compte.

Laisser un commentaire