Alliance entre média citoyen et média traditionnel

The Guardian de Londres rapporte un nouveau partenariat entre l’International Herald Tribune, qui appartient au New York Times mais qui est édité à Paris, et le pionnier des médias citoyens en ligne, OhMyNews.

Le partenariat permettra à des journalistes citoyens de OhMyNews de voir leurs textes reproduits dans l’International Herald Tribune. On dit que ce dernier aurait fait ce choix afin d’offrir une meilleure couverture de l’Asie à ses lecteurs. Selon The Gardian, il n’est pas clair encore comment seront intégrés les articles issus du média citoyen asiatique.

OhMyNews a été lancé en Corée du Sud en 2000 et compte maintenant plus de 40,000 rédacteurs citoyens. 80% de son contenu provient des citoyens et les 20% restant d’un groupe de 40 personnes composant un comité éditorial rejetant en moyenne 30% des 200 contributions quotidiennes au site  Rosnay, J. (2006) “La révolte du pronétariat”, Édition Fayard, Paris (…). Ce dernier attire une très grande quantité de visiteurs, beaucoup plus qu’Agoravox ou Cent Papiers (évidemment) comme le montre ce graphique.

Le rapprochement entre médias citoyens, blogues et médias traditionnels se fait de plus en plus sentir. Après que les grands quotidiens comme La Presse et le Journal de Montréal aient lancé leurs journalistes vedettes dans l’aventure des blogues, le journal de M. Péladeau vient d’innover en laissant une petite place à un blogueur (l’auteur de « La ville s’endormait« ) dans les colonnes de la version papier de son quotidien. Bien sûr, il s’agit là d’une mesure de moindre envergure que celle de l’International Herald Tribune, mais force est de constater que les médias traditionnels commencent à prendre en compte les initiatives de la communauté (alors que d’autres font l’erreur de ne pas le faire).

On peut bien sûr s’interroger sur les effets de ce type d’alliance envers la nécessaire indépendance des médias citoyens. Toutefois, il semble évident que journaux citoyens et journaux traditionnels ne s’excluent pas mutuellement. Les premiers gagneront en crédibilité à l’aide des seconds et les seconds tireront bénéfices des premiers en termes de transparence et de foisonnement d’idées.

Laisser un commentaire