Le blogue Sports de Radio-Canada, deux minutes pour mauvaise conduite

De plus en plus, les entreprises médiatiques suivent les tendances du Web en ouvrant une multitude de blogues pour soutenir ou diversifier leur contenu en ligne. Selon différents schémas, les CanoeCyberpresseVoir et autres magazinesde Rogers on permis (ou ordonné) à certains de leurs journalistes les plus populaires d’entretenir un blogue, avec des résultats généralement intéressants, du moins en termes de commentaires engendrés (leurs statistiques ne sont pas disponibles).

La Société Radio-Canada, qui s’est elle aussi adaptée aux nouvelles possibilités du Web avec son service de baladodiffusion, permet depuis longtemps à Bruno Guglielminetti de bloguer par l’entremise de son Carnet Techno. Toutefois, il ne semble pas que la SRC ait bien saisi le concept du blogue dans le cas de sa section Sports.

Depuis le mois de mars dernier, le site Web de la compagnie d’État offre effectivement un espace « pour commenter l’actualité sportive au sens large » en lien avec les billets de ses journalistes sportifs. Or il s’avère que l’apport de ces derniers au blogue n’offre pas de contenu nouveau ou de manière différente d’aborder les questions sportives. Il s’agit en fait plutôt de séries de questions à partir desquelles le quidam, gérant d’estrade, peut répondre, sans trop interagir avec le blogueur.

À titre d’exemple, ce court billet de René Pothier :

« Le duel entre les Oilers et les Hurricanes vous intéresse-t-il ? »

Évidemment, il s’agit là d’un exemple des plus extrêmes. Néanmoins, la plupart des billets se résument ainsi à une ou deux phrases en forme de point d’interrogation qui suscitent bien peu de commentaires.

De l’autre côté, sur Cyberpresse, François Gagnon qui offre des analyses approfondies du hockey de la LNH en a plein les bras des centaines de commentateurs qui réagissent à ses propos, et prend souvent la peine de leur répondre dans ses textes suivants.

Le grand intérêt des blogues, et d’internet qui a permis leur prolifération, réside dans cette possibilité d’établir une discussion entre rédacteurs et lecteurs. Le blogue de la section Sports du site Web de Radio-Canada semble bien plus le fruit bâclé du désir de ne pas rester à la traîne.

Laisser un commentaire