Accueil » monologue » Notes de lecture : “e-topias” de William J. Mitchell

Notes de lecture : “e-topias” de William J. Mitchell

Histoire de mettre de l’ordre dans mes idées et de peut-être bénéficier des commentaires de lecteurs, je publierai de temps en temps des notes sur les lectures que j’ai faites ou que je fais.

Dans “e-topias: urban life Jim, but not as we know it” William J. Mitchell s’interroge sur les impacts sociétaux des TIC en regard de l’aménagement urbain et de la géographie. Selon lui, la facilité de communiquer ne créera pas un monde exempt de contacts humains face à face, mais donnera une plus grande valeur aux rencontres et aux déplacements. Pour lui, la liberté dans les choix de localisation n’implique pas une indifférence dans les choix de localisation.

Quelques citations:

“Curiously enough, there is a venerable precedent for these notions of embedded intelligence and sensorily aware, responsive objects and spaces. The ancients Romans believed that each particular place had its characteristics spirit – its genius loci – that might manifest itself, if you watched carefully for it, as a snake. They had the right idea, but not the necessary technology.” p.50

“It will become a renewed focus of architectural attention and innovation as it integrates new functions and services.” p.72

“We will not have a world where there’s not there anywhere. Just the opposite in fact. We will increasingly take advantage of digital telecommunications technology to stay more closely in touch with places that are particularly meaningful to us when we travel. There will still be some place we call “homeâ€?.” p.73

“For planners and politicians, steering us away from the dual city is a matter of finding policies that generate an acceptable level of social equity. For architects and urban designers, the complementary task is to create urban fabric that provides opportunities for social groups to intersect and overlap rather than remain isolated by distance or defended walls.” p.82

Mitchell, W. J. (2000). e-topias: urban life, Jim – but not as we know it. Cambridge: MIT Press.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Infolettre

Pour recevoir une fois par semaine des citations comiques et autres nouvelles par courriel!

RSS Le Sportnographe

  • Enrico Ciccone, comme le fond de sa poche
    Avant de prendre des décisions dans le hockey, vous avez un gars qui a fait sa vie dans la Ligue nationale, qui a fait sa vie au hockey professionnel, qui a fait 30 ans de hockey, qui connaît ça comme le revers de sa main. L’article Enrico Ciccone, comme le fond de sa poche est […]
  • Michel Bergeron, sadique
    Il faut que Marc saute sur l’occasion. Tsé c’est ben beau là, tsé ton adversaire y’a un genou à terre, faut tu l’agrippes, faut tu y fasses mal. En lui faisant beaucoup de mal, tu te fais beaucoup de bien. Pourquoi tu ries? C’est la vie, c’est la vie, quand tu fais mal à quelqu’un, […]
  • Marc Bergevin, à oreille
    L’ouverture est là jusqu’à demain, au temps qu’on annonce notre choix. Donc j’t’a oreille, puis on va voir ce qui va se passer d’ici demain. L’article Marc Bergevin, à oreille est apparu en premier sur Le Sportnographe.
  • Georges Laraque, fébrile
    Avec l’offensive qu’il a Gonzo, oublie ça, y’a plus besoin de fibrillateur rien. L’article Georges Laraque, fébrile est apparu en premier sur Le Sportnographe.
  • Réjean Tremblay, sans lunette
    Guy Lafleur y’a eu un quadruple pontage pis un autre déblocage d’une artère coréenne. Euh, pas coréenne. L’article Réjean Tremblay, sans lunette est apparu en premier sur Le Sportnographe.

RSS Le club des mal cités

  • André Arthur, qui a une explication
    Vous placez quelques dames au sommet d’une organisation, vous prenez un peu de recul, et vous regardez la foire poigner. L’article André Arthur, qui a une explication est apparu en premier sur Le club des mal cités.
  • Pascal Bérué, qui interpelle Horacio Arruda
    Le Dr Arruda, j’ai envie de lui dire des fois : Si ce n’est pas votre décision, clignez des yeux trois fois, je veux dire, envoyez-nous un signal de détresse. L’article Pascal Bérué, qui interpelle Horacio Arruda est apparu en premier sur Le club des mal cités.
  • Pascal Bérubé, qui interpelle Simon Jolin-Barrette
    J’ai l’impression que parfois, à travers ses interventions, c’est un petit peu un message de détresse qu’il nous envoie. J’ai envie de lui dire, si vous êtes en danger comme nationaliste à la CAQ, clignez des yeux deux fois. On va venir à votre secours! L’article Pascal Bérubé, qui interpelle Simon Jolin-Barrette est apparu en […]
  • Jeff Fillion, qui ose une prédiction à propos du Parti conservateur du Québec
    Dans mes prédictions actuellement, j’ai une bonne moyenne je pense. Je fais de bonnes prédictions. Dix, dix élus du nouveau parti de Éric Duhaime, en fait le Parti conservateur. Je pense que dix élus, ce serait peut-être le minimum.  L’article Jeff Fillion, qui ose une prédiction à propos du Parti conservateur du Québec est apparu […]
  • Éric Duhaime, qui explique sa principale motivation pour se lancer en politique
    Je considère qu’il est de notre devoir de faire l’impossible pour sortir de l’extrémisme sanitaire dans lequel la Coalition avenir Québec de François Legault nous enfonce depuis maintenant presque neuf mois. L’article Éric Duhaime, qui explique sa principale motivation pour se lancer en politique est apparu en premier sur Le club des mal cités.

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.