Accueil » monologue » Une affaire de crédibilité

Une affaire de crédibilité

Une citation qui en dit long sur la productrice de “L’illusion tranquille”, Joanne Marcotte:

“Je ne lisais pas les journaux il y a trois ans.”

Ce à quoi Marc Larendeau a répondu qu’il a suivi, lui, l’actualité depuis 30 ans et que ce sont bien plus les économistes néo-libéraux que les syndicalistes qui forment un nouveau “clergé” au Québec.

Une entrevue à écouter chez Christiane Charette (même si elle est plutôt moyenne).

2 commentaire

Laisser un commentaire

  • Ça me paraît évident que la réalisatrice n’a pas commencé à lire les journaux il y a trois ans. J’imagine qu’elle voulait dire qu’elle avait commencé à les lire de manière plus critique, ou sous un autre angle, j’sais pas. Sinon, voyons… Comment aurait-elle pu produire un film aussi riche que L’Illusion tranquille?

    C’est un pamphlet, soit. Il prend position d’une seule manière: en osant poser des questions tabous. Et la preuve que ces questions sont tabous, c’est la réaction é-pi-der-mi-que, presque violente (y compris celle de Marc Laurendeau, qui se vante d’être objectif, sinon neutre), des gens qui lui accordent une note de 1 ou de 2 sur 10. Les mêmes, peut-être, accordent une note parfaite ou quasi parfaite aux films de Michael Moore et à celui de Al Gore. Ce serait mon cas, si je les notais. Vous voyez. Je trouve inadmissible que les voitures prennent autant de place dans nos vies, particulièrement dans les zones urbaines. Ça m’écÅ“ure que des entreprises n’aient aucune autre valeur que l’argent et le développement aveugle (donc irresponsable), sans penser aux conséquences sur le développement à long terme et sur les communautés. Vous aimerez sans doute The Corporation, si vous pensez comme moi. Et parlant des corporations, elles inspirent fortement les centrales syndicales du Québec, qui ont tout intérêt (oui, oui : intérêt financier) à ce qu’un plus grand nombre de gens soient syndiqués (ils rapportent plus). Les clauses orphelins, imaginées par ces mêmes centrales et dénoncées par l’ADQ, étaient un bel exemple de discrimination et de non-solidarité des corporations syndicales. Si on revient au film L’Illusion tranquille, je trouve étonnant que des gens n’aient pas noté les (très) nombreuses données (des faits, oui : des faits et des faits) qu’il nous livre, déclarant avec toute la malhonnêteté intellectuelle qu’ils affichent que le film L’Illusion tranquille ne donne que des opinions. Je ne suis pas économiste, ni prof de philosophie, ce serait donc très (très, très) présomptueux de ma part de mettre en doute les données (et les opinions) des chercheurs de haut niveau que les réalisateurs du film nous présentent.

    Ce film est un pamphlet. Je ne collerai aucune étiquette traditionnelle (gauche ou droite) aux auteurs du film, même si le producteur (Denis Julien) se considère de « droite fiscale » (par opposition à droite morale, ce qui n’a rien à voir). Dans mon livre à moi, comme disent les anglophones, les gens de droite sont des réactionnaires conservateurs qui craignent tout changement. Or, c’est exactement le contraire que fait L’Illusion tranquille : il remet en question un establishment qui refuse tout questionnement depuis plus de quarante ans. Ils ont eu le courage financier de le produire eux-mêmes, en puisant uniquement dans leur compte de banque. En fait, ils n’avaient pas le choix : au Québec, aucune institution publique n’aurait accepté de produire un film qui remet en question le système.

    Comme à Cuba, en Corée du Nord ou en Chine, aucun producteur n’aurait pu avoir un coup de pouce (financier ou autre) pour tourner un film qui dénoncerait les abus des institutions de ces pays.

Infolettre

Pour recevoir une fois par semaine des citations comiques et autres nouvelles par courriel!

RSS Le Sportnographe

  • Phillip Danault, mental
    J’te dirais que c’est beaucoup mental. J’pense que l’équipe qui va gagner la Stanley Cup cette année, ça va être du gros mental. L’article Phillip Danault, mental est apparu en premier sur Le Sportnographe.
  • Patrick Lalime, songeur
    Faut pas oublier que Matt Murray est pas très occupé. Alors le pire danger pour un gardien de but, c’est de se mettre à penser. L’article Patrick Lalime, songeur est apparu en premier sur Le Sportnographe.
  • Jean-Charles Lajoie, à propos de sa tante
    Tu ne peux pas, pendant que Sergachev obtient du temps de jeu dans toutes les facettes avec le Lightning de Tampa Bay, s’ul dos s’ul ventre, enweille ma tante, tu ne peux pas pendant ce temps-là ici à Montréal ne pas en donner pour la peine comme ça. L’article Jean-Charles Lajoie, à propos de sa […]
  • Patrick Lalime, par derrière
    Price doit continuer vraiment à faire son travail. Les joueurs, tu peux pas rien faire offensivement. La seule chose, le seul message que tu peux passer, c’est de dire: je suis là, j’ai votre derrière, venez-vous-en. L’article Patrick Lalime, par derrière est apparu en premier sur Le Sportnographe.
  • Alain Sanscartier, amateur de BD
    Est-ce qu’il sera en mesure de revenir à 100% au niveau santé, suite à sa blessure majeure qu’il avait subi à l’époque au talon d’Achille. L’article Alain Sanscartier, amateur de BD est apparu en premier sur Le Sportnographe.

RSS Le club des mal cités

  • André Arthur, pas comme ça
    Si j’étais méchant, si j’étais vraiment mal élevé, si j’étais un misogyne incorrigible, je me permettrais de vous dire, au sujet de la SQ, qu’elle est maintenant dirigée par une comptable de 200 livres. Cherchez la police! Une chance que je ne suis pas comme ça. L’article André Arthur, pas comme ça est apparu en […]
  • André Arthur, qui a probablement peur
    En 1930 les bons citoyens allemands, persuadés que les Juifs étaient dangereux, les harcelaient sans pitié. En 2020 les bons citoyens québécois, persuadés que les citoyens sans masques sont dangereux, sont prêts à les harceler. Suffit d’avoir peur et le gros bon sens disparait. L’article André Arthur, qui a probablement peur est apparu en premier […]
  • Michelle Blanc, assiégée
    Hier, une dizaine de fillettes et de femmes sont venus se baigner dans mon lac, en burkini. Un voisin qui loue son chalet en AirBnb. J’avoue en éprouver un profond malaise. Le même que celui que j’éprouverais à la vue du costume du KKK. L’islam radical est maintenant chez moi… L’article Michelle Blanc, assiégée est […]
  • Maxime Bernier, déguisé en anti-communiste
    Selon le communisme, la propriété privée est immorale et il est justifié de la détruire et voler. Les émeutes au nom de l’«antiracisme», les dépenses gigantesques des gouvernements et la création monétaire massive des banques centrales ne sont en fait que du communisme déguisé. L’article Maxime Bernier, déguisé en anti-communiste est apparu en premier sur […]
  • François Legault, en parlant de Sonia Lebel
    Au trésor… mon trésor. L’article François Legault, en parlant de Sonia Lebel est apparu en premier sur Le club des mal cités.

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.