Le journalisme civique, qu’ossa donne ?

Avant noël, je participais au congrès de la Fédération des journalistes professionnels du Québec, sur un panel à propos des médias citoyens.

Aujourd’hui, je répondais à une enquête d’un type fort sympathique, pour le compte de Patrimoine Canada, à propos des initiatives basées sur le contenu créé par l’utilisateur.

Début mars, j’irai en Europe faire de la prospective pour l’Agence de Presse Étudiante Mondiale avec qui Cent Papiers a récemment établi des liens privilégiés.

Les 22 et 23 mars, je ferai une présentation de Cent Papiers au colloque “Territoires émergents” de l’UQAM, en compagnie d’une demoiselle de “Parole citoyenne” de l’ONF.

Les 24 et 25 mars, je serai paneliste dans le cadre des “Nuits de la philosophie“, dans un atelier sur le cyberjournalisme.

Début avril, je présenterai probablement un atelier sur la mise sur pied de projets internet dans le cadre des “Rendez-vous jeunes citoyens“.

Voilà où me mène le journalisme civique pour l’instant. Dans trois mois, quand j’aurai (presque) terminé mon mémoire, je n’ai aucune idée de ce que je vais faire de ma vie. Ah, c’est vrai… je suis urbaniste…

Laisser un commentaire