Nouvelle tendance à New York

Il était question cette semaine à l’émission L’Épicerie de Radio-Canada (les animateurs sont un peu trop joviaux, mais les sujets sont intéressants) de la gastronomie québécoise. On y présentait d’un côté les tenants d’une gastronomie traditionnelle, dans le genre soupe aux pois et fèves au lard, et de l’autre, ceux de la gastronomie renouvelée, apôtres du pâté chinois aux escargots et céleri rave. Quant à moi, ça n’a pas plus grand chose de chinois, mais bon.

Dominic me fait découvrir ce matin cet article du Toronto Star sur un nouveau restaurant de cuisine canadienne à New York… où la poutine fait fureur.

Semble-t-il que la poutine est leur “top selling dish”. Ils en auraient vendu 1600 dans les six premières semaines, à 13 USD la pièce. Seront-ce finalement des anglos qui permettrons à la poutine de s’épanouir ?

Les autoproclamés “libérateurs de la poutine” comptent bien ouvrir des succursales à Londres et Toronto, mais c’est à Istanbul que la poutine fera prochainement son entrée.

Eh bin.

Laisser un commentaire