Il y a ma grosse face dans le magazine Le Trente

Le journalisme citoyen est le sujet principal de la dernière édition du magazine du journalisme québécois Le Trente. Pour l’occasion, Michel Dumais m’avait posé quelques questions et intimé l’ordre de lui envoyer une photographie de ma personne, ce qui aura causé quelques problèmes pour la copine qui a eu du mal à choisir le meilleur cliché. Après plusieurs minutes de tergiversation, nous avons dû sélectionner celle-ci, me représentant en journaliste de salon.

Olivier Niquet dans le Trente.

Côté contenu, rien à redire, M. Dumais a le tour pour faire le tour de la question. Fait intéressant, dans un encart au texte, Mathieu Turbide du Journal de Montréal pense qu’une éventuelle intégration d’information citoyenne à un quotidien traditionnel n’est pas exclue, mais peu probable à court terme:

“Je constate que la très grande majorité des textes et des billets mis en ligne sur Cent Papiers sont très engagés et font une très grande place à l’éditorial. […] Le jour où il y aura plus de “journalistes” et moins de “chroniqueurs/éditorialistes”, je crois que les médias traditionnels seront très ouverts à leur faire une place, soit dans le papier, soit dans l’électronique.”

Tout à fait d’accord. On travaille là-dessus, M. Turbide.

Bon, je retourne lire le reste du magazine…

3 réflexions au sujet de « Il y a ma grosse face dans le magazine Le Trente »

Laisser un commentaire