Maudits trolls

Richard Hétu est mon blogueur-journaliste préféré. Il est un de ceux qui a le mieux saisi le concept du blogue et aborde l’actualité états-unienne de façon toujours pertinente.

M. Hétu vient d’entrer dans la phase de remise en question que tout blogueur-journaliste traverse un jour. On pourrait nommer cette phase “maudit-que-le-monde-est-con”, ou quelque chose comme ça:

“Je mets des gants blancs pour exprimer ma déception concernant le caractère infantile et répétitif de certains commentaires qui accompagnent les billets de ce blogue. Je crains que des lecteurs soient découragés de participer à des échanges intelligents, vigoureux ou amusants en parcourant les insultes gratuites et les fautes grossières (et souvent intentionnelles) qu’on y trouve.”

Les gants blancs par contre, c’est une nouvelle stratégie… faudra voir ce que ça donne.

“Je suis même prêt à accepter ma part de blâme, ayant peut-être les commentaires que je mérite. Il va sans dire que j’essaierai de faire mieux à l’avenir…”

Mais non M. Hétu, c’est pas de votre faute. Lâchez pas…

Laisser un commentaire