Décalage communicationnel

À Carleton (ou Carleton-sur-mer, ça fait plus pompeux), le Devoir arrive en même temps que le Journal de Québec et le Soleil, vers 10:30 le matin, et la Presse arrive le lendemain de sa publication. Disons que mes rôties au beurre d’arachide (ça ressemble un peu à des toasts au beurre de pinotte) se sentent très seules. Par contre, le homard a pas mal moins de chemin à faire jusque dans mon assiette…

Heureusement, au moins trois cafés / restaurants offrent l’accès à internet sans fil. C’est plus que dans mon coin de la Petite-Patrie, et le paysage est plus… hmmm… dépaysant:

Vue sur la mer en Gaspésie

P.S. je ne serai pas au Yulblog…

2 réflexions au sujet de « Décalage communicationnel »

Laisser un commentaire