“Tout se sait, tout se voit, tout peut être révélé”

J’ai discuté très brièvement par courriels interposés avec Patrick Lagacé, avant-hier. Il me demandait ce que ça me disait sur le web 2.0, l’affaire des agents “provocateurs”. J’ai cherché quelque chose de pas trop con à dire :

“Ça me dit que désormais, tous peuvent participer à la production et à la diffusion de l’information, et que c’est un avantage dans la mesure où les médias ne peuvent pas être partout en même temps. Il s’agit que ce soit bien encadré, bien vérifié, et utilisé avec précaution. Dans ces conditions, ça peut certainement contribuer au débat public.”

Ce matin est publié un texte de M. Lagacé sur la chose, dans la Presse. Intéressant… le journalisme citoyen commence à faire parler de lui.

Disons que ça adonne bien avec le panel “La « techno web » démocratie : moyen pour améliorer la participation citoyenne ou illusion moderne ?” de l’Institut du Nouveau Monde auquel participera M. Lagacé, en compagnie de Michel Monette et Jean Ouimet, samedi matin.

Notez que Jean-Philippe était hier à l’émission “Citoyen numérique” de Michel Dumais (dont la baladodiffusion ne se balade pas fort), en direct de l’INM, avec le même Michel Monette.

Laisser un commentaire