Accueil » centpapiers » Quelques précisions sur la couverture du journalisme citoyen

Quelques précisions sur la couverture du journalisme citoyen

Depuis que Voir s’est doté de la révolutionnaire technologie du RSS, je lis assidûment Steve Proulx, chroniqueur médias. Je le trouve généralement pertinent, et toujours intéressant.

…sauf quand il parle de journalisme citoyen. Pas que je ne respecte pas ses opinions. Il me semble que la question de l’implication des citoyens dans la production de l’information en est une qui soulève d’importantes questions, et qu’il faut voir tous les points de vue. Je suis loin d’être un pur et dur du journalisme citoyen, de toute façon.

Mais à chaque fois, il me semble que M. Proulx colporte de fausses informations qui sont empreintes de ce qui pourrait être de la mauvaise foi.

Au mois d’août 2006, il disait ceci à propos de centpapiers :

“Cent Papiers se veut l’équivalent québécois d’Agoravox.com. Un “média citoyen” où toutes les nouvelles sont écrites par vous, moi, n’importe qui. C’est l’avenir des médias, paraît-il. Les rédacteurs peuvent couvrir des événements qui sont ignorés par les grands médias, et les lecteurs peuvent voter pour les meilleures nouvelles. Tout ceci est-il garant d’un contenu d’intérêt public ? La nouvelle la plus populaire sur le site concerne “le chien le plus laid au monde”. Je n’ajoute rien.”

Je répondais à l’époque que :

1. Nous ne croyons pas que le média citoyen soit l’avenir des médias, mais plutôt une nouvelle forme de média qui complétera la première.

2. L’histoire du chien le plus laid est la nouvelle la plus populaire parce que la plus visitée (la popularité est calculée selon le nombre de visiteurs moyens). Il s’adonne que Google pointe à peu près tout le monde tapant “chien le plus beau du monde” ou “chien le plus laid du monde” vers cet article. Évidemment, ça ne veut pas dire que le média citoyen est garant d’un contenu d’intérêt public. L’exemple est simplement mal choisi puisqu’il confond appréciation des lecteurs et nombre de visiteurs.

Aujourd’hui, il nous revient, en parlant de inouille, avec un titre éloquent, “Potiner pour rien” :

“Il y a même du « potinage citoyen », désormais. Voyez le nouveau site : inouille.com. Je me demande sincèrement ce qui peut bien motiver des “citoyens” à le faire… gratuitement! Un dangereux supplément de temps libres, peut-être…”

Je l’ai inscrit en commentaire à ce texte, mais je le répète ici :

1. personne ne prétend qu’inouille est du potinage citoyen, alors je ne comprends pas l’utilisation des guillemets. Il ne s’agit que d’un endroit pour dire des niaiseries qui n’a pas le dessein de participer à une quelconque démarche citoyenne.

2. tel qu’indiqué sur le site, une partie (la totalité pour l’instant) des revenus est partagée avec les participants. Pas question de faire de l’argent sur le dos des gens.

D’autre part, l’idée est d’utiliser ce site de divertissement potentiellement générateur important de trafic pour financer les activités de la cause plus noble qu’est CentPapiers.

Il me semble qu’on nous fait dire des choses qu’on ne dit pas, et c’est le bout qui m’énerve un peu.

2 commentaire

Laisser un commentaire

  • Désolé de dire ça, mais Steve Proulx gagne sa vie comme journaliste, ça doit bien colorer un peu son jugement. Je ne dis pas que c’est obligatoirement ça, mais c’est un soupçon comme un autre : on lit les exemples qu’il a trouvés et c’est clair qu’il a cherché loin…

    De toute façon, j’ai l’impression que c’est à la mode de dénigrer tout ce qui est « citoyen ».

  • Les piques et les critiques des journalistes envers le journalisme citoyen sont récurrentes mais heureusement pas de la part de tous. Finalement à vouloir rechercher une reconnaissance de la part des médias trads est une perte de temps puisqu’ils sont dans une profession en pleine crise d’identité. Il y a désormais du très bon contenu sur les blogs ou les médias citoyens et ce sont les lecteurs qui feront pencher la balance.

Infolettre

Pour recevoir une fois par semaine des citations comiques et autres nouvelles par courriel!

RSS Le Sportnographe

  • Michel Therrien, précurseur
    J’aurais pas retourné, je te dirais, coacher pour coacher. Coacher pour coacher, je l’ai déjà fait. Done that, been there. Comprends? Pour moi c’est un peu ma philosophie. L’article Michel Therrien, précurseur est apparu en premier sur Le Sportnographe.
  • Bruno Gervais, sans lunettes de protection
    Dans les transactions les plus difficiles, y’en a pas qui me frappent les yeux. L’article Bruno Gervais, sans lunettes de protection est apparu en premier sur Le Sportnographe.
  • Marc DeFoy, qui aimerait plus de Québecois avec Canadien
    Là j’entends, j’peux en entendre là sans les entendre, qui vont dire eille nous autres, on s’en fout des Québécois, si on peut gagner avec des jaunes, des noirs ou des gars d’Europe, nous tout ce qu’on veut, c’est qu’on veut gagner. L’article Marc DeFoy, qui aimerait plus de Québecois avec Canadien est apparu en […]
  • Mike Bossy, qui se la croule douce
    Ç’a pas l’air d’être un gars qui coule sous la pression. L’article Mike Bossy, qui se la croule douce est apparu en premier sur Le Sportnographe.
  • Marc Bergevin, qui n’a pas de misère à payer son hypothèse
    Est-ce que la NCAA va jouer, est-ce que les clubs des… c’est toute des questions. C’est des hypothèques. On a aucune idée. Alors je peux pas me prononcer sur des choses que je suis pas au courant. J’ai aucune idée de ce qui va se passer. L’article Marc Bergevin, qui n’a pas de misère à […]

RSS Le club des mal cités

  • Gaétan Barrette en 11 symptômes
    L’ancien président de la Fédération des médecins spécialistes du Québec s’est d’abord présenté pour la CAQ en 2012 avant d’être défait et de se présenter pour le PLQ en 2014, cette fois, avec plus de succès. Reconnu pour ses gros sabots, Gaétan Barrette n’hésite pas à donner dans la formule-choc, à exagérer un brin dans […]
  • Rafael Jacob, à propos du confinement et du racisme
    En mars, on parlait des risques & coûts humains & sociaux de confiner une population. Réaction: ignorer ces avertissements. 2 mois + tard: 40 millions de chômeurs, de la colère & misère humaine partout. Tout ce que ça prenait est un catalyseur. On l’a eu. On voit le résultat. L’article Rafael Jacob, à propos du […]
  • François Legault, souffrant
    C’est quelqu’un qui s’inspire de dessins qui sont faits par un groupe qui s’appelle Les impatients, qui donne des cours de dessins aux personnes qui souffrent de santé mentale. L’article François Legault, souffrant est apparu en premier sur Le club des mal cités.
  • Sam Hamad en 11 citations classiques
    Lorsqu’il est question de dictons malmenés, on pense d’instinct à Sam Hamad, ancien député de la circonscription de Louis-Hébert dans la région de Québec. Originaire de Syrie et débarqué au Québec il y a 40 ans, monsieur Hamad a démontré à quelques reprises que sa maîtrise du français n’était pas encore parfaite. Il a d’ailleurs […]
  • Ken Pereira, PHD de l’école de la vie
    Quand 500 docteurs dise ce que j’ai vue , démontre clairement l’expérience de la vie est Le vraie doctorat. L’article Ken Pereira, PHD de l’école de la vie est apparu en premier sur Le club des mal cités.

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.