Analyse comparative de deux gars du bureau

Premier gars, que nous appellerons aux fins de cette étude, Olivier :

  • Se lève à 7:00, lis sont journal en mangeant des toasts;
  • Prend un bain, et y lis son second journal, en mettant l’emphase sur la section des sports;
  • Regarde ses courriels, les statistiques de ses sites, et prépare son lunch;
  • Mets ses godasses et quitte pour le boulot vers 8:35;
  • Regarde les oiseaux gazouiller en écoutant un podcast;
  • Se ramasse un grand Cappucino et arrive à son bureau à 9:00.

Deuxième gars, qui désire garder l’anonymat :

  • Se lève à une heure indéterminée et petit-déjeune;
  • Part de sa banlieue vers le boulot à 7:20;
  • Chante des chansons populaires dans son char;
  • Cris après le gars qui n’avance pas assez vite;
  • Arrête mettre de la gazoline;
  • Se désole des maudits travaux sur Pie IX qui n’en finissent plus;
  • Se stationne et arrive à son poste à 9:00.

Conclusion : Je n’investirai pas la banlieue de si tôt !

Commentaires

[…] 10h39 : Olivier explique ce que je pense exactement de la banlieue. […]

f6 dit :

Le deuxième gars :

– Profite de sa piscine le weekend sur le patio tranquilos sans faire déranger par le bruit des chars
– Peux mettre la musique vraiment, mais vraiment dans le piton sans se faire chier avec les voisins du dessus, dessous d’a côté.
– Le gars de banlieu ne perd pas sont argent de un loyer gros comme son cul que lui de la ville paye un prix de fou
– Il de la place pour stationner son char sans problème.
– Peu facilement prendre la bus, donc n’a pas a chialer contre le traffic
– Si t’as des enfants, le secteur est vraiment plus profitable
– Et j’en passe…

Emile dit :

> 140 caractères!

c’est tellement meilleur.

Le deuxième gars dit :

Vive la banlieue!!!

Francois Coutu dit :

Attention Monsieur Niquet. Lorsque La Copine décidera que la ville c’est pas bon pour élever des enfants, vous allez vous lever à 5 h 45 min pour prendre le train de banlieu.

Le gars de banlieu d’une entreprise flexible :
* Se lève à 9:00 et prend une douche.
* lis les news sur internet en desjeunant.
* Prépare son lunch;
* Mets ses godasses et quitte pour le boulot vers 9:50;
* roule agréablement sur l’autoroute déserte.
* Se ramasse un grand Cappucino et arrive à son bureau à 10:30
* Il quitte a 19:00 pour ensuite aller souper en famille dans sa banlieue tranquile.

RaMz dit :

L’étudiant en résidence :
* Se réveille à 7h15, snooze.
* Se re-réveille à 7h30, snooze encore.
* Se lève vers 7h45 et va voir ses courriels et lire les nouvelles sur Internet pendant que le coloc prend sa douche.
* Prend une douche et s’habille en écoutant la télé.
* Mange deux toasts au beurre de peanut avec un bon Quik.
* Retourne à l’ordinateur et ignore les 50 request qu’il a eu sur Facebook pendant la nuit.
* 8h50 : Prépare son stock pour le cours.
* 8h52 : S’en va pour l’école qui est juste en face.
* 8h58 : Arrive un peu en avance pour son cours.
* 9h07 : Se rend compte qu’il n’a finalement pas de cours ce matin-là.
* 9h13 : De retour chez eux…

Emile dit :

Le travailleur à domicile :
– Se lève à 8h55
– Se fait une cafetière pleine
– Arrive au « bureau » à 9h00, pile à l’heure
– Rendu à 11h il déjeune
– À midi il va s’habiller
– Finit la job à 17h
– Arrive du boulot et franchit la porte du salon à 17h01
– Prépare le souper avec sa chérie
– Se couche à 0h30, parce qu’il n’a pas à se lever à 7h le lendemain

Michel D. dit :

Le travailleur à domicile banlieusard

– Fait sonner son réveil à 5h30
– Toujours au lit, écoute RH Roy jusqu’à 6h30
– Café & journaux
– Douche vers 6h50
– S’habille vers 7h05
– Café & journaux (suite)
– Va reconduire sa fille à l’école vers 7h40
– Revient à la maison, café & autres lectures vers 7h55-8h00
– Descend les escaliers, ouvre la porte de son antre et se dirige vers son bureau vers 8h15
– Écoute RDI en lisant son courriel
– Commence à bosser vers 8h30 (maison sucrée maison)
– Rigole en se remémorant les interventions des chroniqueurs circulation

Samuel dit :

Moi j’habite dans rosemont/petite Patrie, j’en suis très content. Proche de tout, promenade St-hubert à coté. Et surtout, temps pour me rendre au travail, 15 minutes en métro, incluant 10 minutes de marche. Donc ce que j’économise en essence+assurance+contraventions par mois, je peux le mettre dans autre chose, dont un loyer si je veux.

Donc 2 gros avantages, je sauve du cash, et je marche mon minimum de 20 minutes par jours. Sans compter qu’il y a un parc de l’autre coté de la rue…

Samuel

QuickRedFox dit :

Me lève vers 8:30, lis mes feed RSS sur mon ipod touch assis sur le thrône (le journal sa fait tellement 1994). Ensuite je prends le métro et j’arrive dans les environs de 9:00/9:10… pas de stress j’me grab un café/muffin au second cup et j’me pointe au boulot.

Bellelurette dit :

La banlieusarde c’est fait construire une jolie petite maison pour ses besoins, à son goût et écologique, moins cher qu’un condo en ville. Elle demeure à 15 km de son emploi, dès avril, elle par à vélo , la piste cyclable longe le fleuve jusqu’au travail, le reste du temps elle fait du co voiturage. Elle n’a pas d’auto, ça sert à quoi? Tout est proche, se fait à pied. Se retrouver au centre ville de Montréal.. pff seulement 20 min en transport en commun, le traffic, connait pas! 😉

Elle se fait un bon grand café au lait (équitable svp!) qu’elle boit tranquillement au travail…Et quoi encore.. bref elle n’échangerait pas sa place 😉

Laisser un commentaire