Koumbit perquisitionné à cause de CMAQ

Ainsi, Koumbit, un hébergeur en forme de coopérative, a vu ses locaux perquisitionnés après que CMAQ eu publié les textes des “anarchistes” qui s’amusent à brûler des voitures par les temps qui courent.

Le Réseau Koumbit a reçu le 18 mars vers 20h00 la visite d’enquêteurs (2) de la section des incendies criminels, accompagnés de deux agents de police et munis d’un mandat de perquisition. Ceci, suite à des revendications parues sur le site Web du Centre des Médias Alternatifs du Québec (CMAQ) hébergé sur les serveurs de Koumbit. Vu le risque de saisie de matériel de travailleurs, Koumbit a été contraint de fournir trois lignes de “logs” aux inspecteurs.

Je me demande d’abord si CentPapiers aurait publié de tels communiqués de revendication, et ensuite si mes collègues chez iWeb auraient trouvé drôle de voir débarquer les policiers pour effectuer une fouille corporelle à mon serveur. Je me réponds dans le deux cas : je ne pense pas.

Une réflexion sur « Koumbit perquisitionné à cause de CMAQ »

Laisser un commentaire