Les contrats d’exclusivité

Pierre Trudel en glisse un mot dans la Presse de ce matin : bien que ça l’intéressait beaucoup, Michel Bergeron ne pourra pas participer à notre émission en raison d’un contrat d’exclusivité avec Corus.

C’est un peu frustrant ces histoires de contrats. On ne peut même pas inviter Michel Villeneuve qui travaille pourtant à Radio-Canada parce qu’il est à la radio de Corus. Même chose pour Paul Houde, qui est au 98,5.

Embêtant aussi parce que dans le merveilleux monde du sport, tout le monde est un peu partout.

10 réflexions au sujet de « Les contrats d’exclusivité »

  1. Ils l’ont quand même signer se contrat renonçants du même coup à pouvoir s’exprimer librement sur les tribunes de leur choix.

    À mon très humble avis, ils ont préféré l’argent à leurs auditeurs. Je préfères donc écouter d’autre personnes.

    Corus ne devrait pas faire ça selon moi et les gens encore moins accepter de signer ce genre de trucs…

  2. L’autre côté de la médaille, c’est que vous êtes obligé de faire participer des Radio-Canadien(ne)s qui n’ont pas rapport. C’est pour quand les analyses de joutes faites par Geneviève Guérard et Yves Desgagnés?

  3. François, nous ne sommes obligés de faire participer personne. Personne ne nous dicte de règles avant ou après.

    Dans la ligne du vieux poil, nous invitons des gens qui peuvent nous raconter des anecdotes sur le sport.

    Cette semaine, ce sera Jean Pagé, qui n’a rien à voir avec Radio-Canada.

  4. Oui, il y a l’aspect “financier” mais ce n’est pas tout. Aimeriez-vous que votre joueur ait joué pour une autre équipe lors d’un match? C’est un semblant de même chose…

    Les médias s’assurent ainsi d’avoir l’exclusivité de “leur joueur” en lui faisant signer un contrat. Or, je ne pensais pas qu’il y avait des contrats “radio” et “télé”, mais on dirait bien que “oui”.

  5. @Max : en fait, je peux comprendre la demande d’exclusivité lorsque qu’il est question d’analyser un match, une équipe, un joueur, mais une entrevue à propos de souvenirs sur le hockey, ça devrait être exclu de l’exclusivité 😉

  6. Olivier, permets-moi de revenir sur la présence des Radio-Canadiens à la ligue du vieux poil. À ce jour, sur huit invités, il n’y a eu que Jean Pagé qui travaille pour un autre réseau. Voici donc venu le temps de « la question qui tue ». Est-ce parce que Patrice Lécuyer n’était pas disponible ce jour-là? 😉

    Sans farce, ce que je voulais insinuer dans mon commentaire, c’était que, d’un côté, il y a les ridicules contrats d’exclusivité. Toutefois, de l’autre côté, il existe une loi non écrite faisant en sorte qu’il soit d’usage courant d’utiliser les gros canons du réseau comme invités pour pousser une nouvelle émission. Un exemple, Normand Brathwaith n’était-il pas le premier coanimateur à Bons baisers de France?

    Entre les deux, il y a le public qui doit faire avec. Mais, occasionnellement, nous sommes chanceux. Une preuve? Maintenant que Radio-Canada a annoncé le non-retour du Match des étouèles, nous nous sauverons des analyses de joutes faites par le duo Guérard et Desgagnés!

  7. François, j’ai bien peur que tu ne voies des complots là où il n’y en a pas.

    Nous sommes trois dans un bureau à nous demander qui nous pourrions inviter à l’émission. Personne ne nous suggère des invités.

    Nos seules contraintes sont : est-ce que la personne est liée par un contrat d’exclusivité, est-ce que la personne veut, et est-ce compliqué de l’avoir.

    Nous avons toujours 4-5 lignes à l’eau afin d’avoir un invité chaque semaine. Considérant les contrats d’exclusivité et la disponibilité des gens qui nous intéressent, ça donne peut-être une majorité de gens de SRC. Remarque que Pierre Lebeau et Anne Dorval sont un peu partout, et que cette dernière a parlé pas mal plus de Cricket que de la série Les Parent.

    Nous cherchons des gens qui ont un lien avec le sport pour nous conter des anectodes. Considérant que 90% des journalistes sportifs ont les mains liées, on fait avec ce qu’on a.

    Cette semaine, ce sera Jean Perron, d’ailleurs.

  8. Complots? Je dirais plutôt conspiration! Je suis certain que vous avez provoqué le congédiement de Carbo afin de le faire signer un contrat avec Radio-Canada. Le but ultime étant de l’avoir à la ligue du vieux poil…

    Parlant de Jean Perron, ça ne fait pas 3 semaines en ligne qu’on l’entend à Tout le monde en parle…

Laisser un commentaire