Payer pour l’information, ça s’en vient

Les chances sont bonnes pour que le contenu des grands médias ne soit pas éternellement gratuit sur le Web.

“How these online payment models work and how much revenue they can generate is still up in the air,’ Barber said in a speech at at a Media Standards Trust event at the British Academy last night.

‘But I confidently predict that within the next 12 months, almost all news organisations will be charging for content.”

Financial Times editor says most news websites will charge within a year

C’est correct. Si je devais payer pour lire mon Jean Dion quotidien, ou pour avoir de l’information de qualité, je le ferais. Je le fais déjà pour le journal papier, d’ailleurs…

Peut-être que la prédiction du 12 mois est un peu courte par contre.

Commentaires

Emile Girard dit :

D’accord avec ça.

Mais ce modèle semble n’offrir que des perspectives favorables pour un journal comme Le Devoir, voir quelques éditorialistes ailleurs au mieux.

Les autres, qui remplissent leurs pages avec des agences de presse ou des manchettes remâchées, pourront difficilement charger quoi que ce soit pour leur consultation car il existera toujours un pourvoyeur mécène quelque part pour les fourguer gratuitement…

Laisser un commentaire