Les asiatiques, Richard Glenn et Eddy aux mains d’argent

Le début de la semaine a été monopolisé de façon inattendue par le mouvement des cols rouges de Québec, dont le slogan est “Je vote pour moé”. C’est que Claude Roy, leur candidat a tenu des propos plutôt controversés en évoquant que le “moi” de “je vote pour moi” serait mieux d’être asiatique que d’être arabe, parce que les asiatiques sont plus vaillants.

“- C’est rare que j’aie la chance d’avoir quelqu’un devant moi qui s’assume totalement et qui se dit extrêmement de droite.
– Ouais, extrêmement de droite.
– Y’a tu trop d’immigrants au Québec ?
– Euh, c’est-à-dire qu’on n’a pas été chercher la bonne immigration, ça prend plus d’Asiatiques et moins d’Arabes.”

Là là, il ne faut pas confondre “extrême” droite et “extrêmement” de droite. Y’en a un qui est un adjectif et l’autre un adverbe. Y’en a aussi un qui a le crâne rasé.

D’ailleurs, vous avez peut-être vu mardi Patrice Roy de Radio-Canada interviewer Gilles Parent du FM93 à qui il a confié être surpris de voir une station de radio présenter un candidat aux élections, Claude Roy en l’occurrence.

Patrice Patrice… arrête de penser avec ton cerveau, on est conditionnés à Radio-Canada ! Pense avec tes pieds comme Joanne Marcotte.

“Je pense qu’ils n’ont tout simplement pas de culture politique suffisamment élargie, j’veux dire, y baignent dans un environnement gauchiste, étatiste, y’ont fait carrière là-dedans, c’est comme ça qui raisonnent, tsé un paradigme quand c’est dans ta tête, j’veux dire, tes circuits neuronaux là, ça passe toujours par le même chemin”

ET ça, c’est dangereux. Ça peut faire des caillots, et après on n’est plus jamais le même. C’est ce qui est arrivé à Normand Lester.

Autre bombe cette semaine : l’entrée en scène de Jacques “Eliot Ness” Duchesneau. On se rappelle qu’Eliot Ness s’est fait une réputation d’incorruptible en combattant ceux qui ne respectaient pas la prohibition… avant de perdre son job pour alcool au volant. Je ne serais pas surpris qu’on apprenne que Duscheneau s’appelle en fait Douchénotto et qu’il soit dans la mafia. Pas pour rien qui roule ses ‘r’.

Surtout que, comme on l’a appris grâce à un scoop d’André Arthur dans une obscure radio de Ville de La Baie, Duchesneau est un dangereux.. ami des animaux : “faudrait pas oublier toutes sortes d’histoires avec Duchesneau, qui a peut-être une opinion de lui-même tellement grande, que ça fait de lui un individu dangereux. C’est le gars par exemple qui est en amour avec les chevaux.” Ça c’est dangereux. On peut attraper des maladies.

Mercredi, il s’en est tellement passé des choses qu’on a presque pas remarqué le lancement de la campagne de Jean-Martin Aussant d’Option Nationale et la séparation d’Odile et Dave d’Occupation Double. Mais je vous rassure, ils prévoient rester amis, ce qui est une excellente stratégie puisque l’ex-couple a obtenu une pleine page dans le Journal de Montréal. Tiens tiens, et si Jean-Martin Aussant se présentait à Occupation Double ?

On a aussi fait la connaissance de Martin Caron, qui en plus d’être candidat de la CAQ est chummy avec le célèbre Richard Glenn, ex-animateur de l’émission Ésotérisme expérimental et ex-amateur de petits garçons.

“- Te souviens-tu de Martin Caron ?
– Qui faisait quoi ?
– Y’a parlé de géomancie, y’a parlé du fameux produit là qui est un produit pshout pshout, qu’on pourrait s’en servir pour tuer la grippe, tuer certaines maladies, on s’envoyait ça en dessous de la langue là pshout ? Bon, bin Martin Caron y se présente pour la CAQ.”

Pauvre CAQ. Il y a si peu d’artistes qui les appuient, Richard Glenn arrive, pis pshout pshout, ça tue leur crédibilité d’une shot.

Jeudi était aussi jour de gestion de crise de la part des forces libérales, incluant leur porte-parole Jean Lapierre qui nous a proposé un remake du reportage de l’émission Enquête en y ajoutant pas mal d’effets spéciaux : “est-ce que Jean Charest aurait rencontré furtivement ce fameux Eddy, en disant Eddy inquiète toi pas, j’va les arrêter ? Voyons donc pour l’amour du Bon Dieu, faut être vraiment inventeur d’histoires de scénarios de films.” Je pense que Jean Lapierre vient de jeter les bases d’un excellent film. Ça pourrait s’appeler “Eddé aux mains d’argent”.

Laisser un commentaire