À côté du réel, mais conscient de l’être

Il y a beaucoup de vrai dans la chronique de Fabien Deglise (réservée aux abonnés) sur Twitter et le fait que ce réseau social ne soit pas représentatif de la réalité.

“Les résultats électoraux de mardi dernier n’ont pas seulement brouillé les frontières entre perdants et vainqueurs en ne matérialisant pas une vague contestataire que « le peuple » réclamait casseroles à la main. Ils ont aussi confirmé la difficulté évidente de Twitter à lire correctement le présent. Et comment !

À suivre les échanges et à s’enivrer du bruit qui s’y est développé pendant près de 33 jours, le Québec, en plus d’être au bord de la rupture était également sur le point d’effacer toutes traces de libéraux sur l’échiquier politique pour mener au pouvoir un gouvernement de Québec solidaire majoritaire. L’opposition officielle, elle, allait être formée d’Option nationale et de son chef Jean-Martin Aussant. Sans l’ombre d’un doute numérique, ou si peu.”

Seulement, il me semble que peu de gens prétendent le contraire. Il faut utiliser Twitter en ayant en tête qu’il est peuplé par une minorité qui n’est pas représentative de la population. Tout comme les vox pop de Jean Lapierre au Carrefour Laval…

Laisser un commentaire