Des prénoms qui en disent long

Étonnant, mais pas tant que ça:

En France, le sociologue Baptiste Coulmont a compilé et analysé les résultats scolaires des étudiants en fonction de leur prénom. Et les résultats sont éloquents. En 2017, les Diane,Adèle et Joseph avaient plus de 20 % de chances d’obtenir la mention « Très bien » au baccalauréat (l’équivalent d’un DEC au Québec), contre à peine 3 % des Cindy, Steven et Dylan.

En France comme au Québec, les gens issus des milieux dits « populaires » – dont les résultats scolaires sont statistiquement plus faibles – affichent un goût marqué pour les prénoms de consonance anglophone, comme Logan, Hayden ou Madison.

Via: plus.lapresse.ca/screens/b69ad599-e012-4096-b252-6fdcc33f0297|_0.html

Laisser un commentaire