Astérix: le secret de la potion magique

Ben moi hier soir je suis allé au cinéma avec mes enfants voir le film Astérix et le secret de la potion magique. C’est le tout nouveau film d’Astérix en dessins animés.

Astérix qui, faut le dire, est pas mal une des seules personnes à qui ça fait bien, une moustache.

On est allé au cinéma Guzzo, mais pour compenser le fait qu’on encourage ce monsieur là, on avait caché des palettes de chocolat dans nos bobettes pour éviter de payer dix piasses pour une barre mars.

J’avais plusieurs variétés de chocolat.

Évidemment, moi j’ai choisi la Mr Big. J’ai laissé la mirage à mon plus jeune. Je voulais pas que les gens découvrent que j’avais un mirage dans les culottes.

Et les nouveaux Astérix, c’est pas tout à fait comme les Astérix de notre jeunesse. C’est en animation 3D et ils ont remplacé la toune de Plastic Bertrand, “Astérix est là” par une chanson en anglais “You spin me right round” de Dead or alive.

C’est beaucoup plus français comme ça.

En gros, c’est l’histoire de Panoramix qui se pète une jambe en marchant sur un trottoir montréalais et qui se rend compte qu’il est peut-être passé date et devrait trouver un successeur plus jeune à qui transmettre le secret de la potion magique.

Y’a certains vétérans animateurs de Ici Première qui devrait aller voir ce film-là.

D’ailleurs, la potion magique, j’ai un ptit bogue avec elle. On dirait que c’est la seule potion magique qui n’a pas de qualificatif. Y’a rien qui dit dans son nom elle sert à quoi.

Y’a la potion magique qui fait gonfler les romains à l’hélium, la potion magique qui fait pousser les arbres ou la potion magique qui fait disparaître l’eczéma.

Mais la potion magique, est juste magique. Ça marche pas pantoute.

Ça m’a fait du bien d’en parler.

Donc Panoramix se promène dans toute la Gaule et fait des auditions pour se trouver un successeur. Et là y’a un druide misanthrope qui veut lui voler la recette de la potion magique avec la complicité des romains qui profite de la tournée de Panoramix pour attaquer le village déserté par les hommes.

Pour défendre le village, il ne reste que les femmes et le barde Assurancetourix.

Et à la fin, ça ressemble un peu au film Transformer et au Seigneur des anneaux mélangés. Ç’a l’air qu’ils pensent que ça prend ça pour intéresser les jeunes de nos jours, qui pourtant, écoutent en boucle les vieux Astérix avec beaucoup de plaisir.

Je vous en dis pas plus, vous pourrez le voir à Ciné-cadeaux dans 25 ans.

Je donne cinq étoiles.

Laisser un commentaire