Accueil » oli-wood » Dr Strange

Dr Strange

Je vous parle du film Dr. Strange, que j’ai loué cette semaine.

C’est l’histoire d’un neurochirurgien qui se pense bon.

Ça vous fait penser à quelqu’un?

Exactement, Philippe Couillard.

Il y a beaucoup de ressemblances entre Doctor Strange et notre ex premier ministre, à quelques exceptions près. Dr Strange s’exile au Népal plutôt qu’en Arabie Saoudite et il sauve littéralement la planète plutôt que juste le Québec, comme Philippe Couillard.

Dr Strange qui est joué par Benedict Cornestache, qu’on a pu voir précédemment dans la série Sherlock et dans le film Imitation Game.

Donc M. Strange est un neurochirurgien imbu de lui-même qui a un accident de char et se pète tous les doigts, ce qui fait qu’il ne peut plus neurochirurgier.

Et son travail, c’était toute sa vie. Il sombre dans une profonde dépression jusqu’à ce qu’il rencontre quelqu’un qui lui dit d’aller au Népal pour se faire soigner.

Il se tourne vers la médecine alternative. Le Pharmachien ne serait pas fier de lui.

Alors il va au Népal, et tout de suite, il est accueilli par une gang de sorciers qui vont lui apprendre entre autres à sortir de son corps, à voyage dans une autre dimension et à faire des flammèches avec ses doigts.

C’est donc un mélange de Harry Potter et de Inception.

Et on comprends pas trop pourquoi ils l’acceptent dans leur gang à part peut-être parce que c’est toujours pratique avoir un ami médecin.

Il apprend très très vite a devenir sorcier en traduisant des livres ancestraux à l’aide de google traduction.

Bref, il ne guérit pas ses mains, mais en même temps, quand tu peux voler et pitcher des boules de feu, c’est moins grave que tu shakes un peu quand tu bois ton café.

Le groupe de sorciers auquel il s’est joint est dirigé par la comédienne Tilda Swinton et existe pour protéger la terre contre des pas fins qui pourraient venir d’une autre dimension.

Dimension à laquelle ils peuvent accéder en passant à travers des tunnels kaléidoscopiques qui rappellent l’émission Traboulidon, mais avec plus de budget.

Ou le Rapidotron de Robin et Stella, pour les plus jeunes.

Ou le métro de Montréal, mais en plus ponctuel, pour les plus pauvres.

Ils apprennent à maîtriser une force et doivent combattre un méchant qui a beaucoup trop de croutte autour des yeux.

Une petite crème lui ferait pas de tort.

Ce méchant-là est un ancien élève qui a basculé du côté obscur de la force.

Un concept inédit.

Fallait y penser.

En passant, le méchant, je veux pas vous révéler de punch, mais c’est celui avec la cicatrice et l’accent danois.

Ça m’a jeté par terre.

C’est tiré d’une BD et dans la BD, le sorcier en chef était un moine tibétain, alors que dans le film c’est une femme blanche.

Ça se passe en grande partie au Népal, et y’a à peu près aucun acteur principal qui est asiatique.

Dr. Strange a une genre de petite amie qu’il retrouve après être devenu un sorcier. Et elle est relativement peu impressionnée du fait qu’il soit capable de sortir de son corps et voler comme un fantôme en faisant des feux de bengale.

À la fin il sauve le monde et fait définitivement une croix sur son job de neurochirurgien.

Une autre preuve que les médecins font plus de cash dans le privé.

Évidemment, je donne une note de 5 étoiles pour ce superbe film.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Infolettre

Pour recevoir une fois par semaine des citations comiques et autres nouvelles par courriel!

RSS Le Sportnographe

  • Georges Laraque, qui estime que les chiffres de la COVID sont gonflés
    – J’en vois passer beaucoup des affirmations comme ça sur ma page Facebook, mais c’est le frère de quelqu’un qui connaît la cousine de. Toi tu dis vraiment que c’est des gens qui sont capables de prouver qu’il y a eu un faux certificat de décès? – Oui oui, j’ai quelqu’un qui travaille au Best […]
  • Émission du 8 septembre 2020
    Piquette résume la série contre le Philadelphie Meilleur-Aucoin nous offre un autre tome de son petit guide t’autojambonisation Les détails de la loterie truquées de la LNH À écouter sur OhDio! L’article Émission du 8 septembre 2020 est apparu en premier sur Le Sportnographe.
  • Alex Tanguay, propagandiste
    Ceux qui l’ont eu, ben probablement que ç’a été asymptomatique, pis que ça s’est pas propagendé. L’article Alex Tanguay, propagandiste est apparu en premier sur Le Sportnographe.
  • Mario Tremblay, à propos de Max Domi
    Oublie ça, man. Moé, être sur le même trio que lui là, j’y casserais mon hockey sur la tête. Plusieurs fois. J’y dirais “Heille, sacréfice, dors-tu, chu là là, chu dans l’ouverture, j’ai une chance d’avoir une chance de marquer pis y vire de bord pis on sait pas ousse qu’y va. J’y casserais mon […]
  • Patrick Lalime, qui soulève des chapeaux
    Il a vraiment encaissé pour sa formation, Jake Evans, et on doit lui soulever notre chapeau. L’article Patrick Lalime, qui soulève des chapeaux est apparu en premier sur Le Sportnographe.

RSS Le club des mal cités

  • Stéphan Dupont, à propos des juifs hassidiques
    – Mais c’est quoi ça? C’est un genre de fan club de l’acide? – Non non, c’est des juifs hassidiques, qui font une fête quelconque. – Ok, ç’a pas rapport avec l’acide? – Non non. – C’est religieux. – Ok, c’est une sorte, ok. – Des fois c’est proche. – Comment qu’il s’appelle leur Jésus […]
  • Gilles Proulx, rassurant
    Encore une fois,  ils savent fort bien qu’au Québec, y’ont affaire à une nation d’eunuqes, de bonasses. […] Depuis quand qu’un peuple bonasse peut être raciste? Un peuple conquis sur lequel on pile sur les pieds régulièrement, sans qu’il ne réagisse peut être raciste? L’article Gilles Proulx, rassurant est apparu en premier sur Le club […]
  • Jérôme Blanchet-Gravel, qui n’y va pas trop fort
    – Le multiculturalisme, c’est pas le métissage hein. C’est une forme de contre-apartheid. Tsé, c’est un peu la logique, c’est un peu ça la logique des réserves. Le multiculturalisme, c’est un peu des poches, des communautés culturelles qui restent seulement séparées et qui se mêlent pas beaucoup. – C’est ça. L’élévation d’un modèle en silo. […]
  • Lise Ravary, à propos du racisme systémique
    – À Montréal en tout cas, tu lis tous les éditoriaux, si t’admets pas qu’il y a du racisme systémique, tu peux rien faire. C’est la base de tout. – C’est pire, c’est pire qu’être raciste. – C’est ça. L’article Lise Ravary, à propos du racisme systémique est apparu en premier sur Le club des […]
  • Mathieu Bock-Côté, non-croyant
    – Moi comme je dis, la théorie du racisme systémique, c’est comme le bon Dieu. – Comme le bon Dieu? Voyons donc. – Laisse moi finir. Ceux qui la voient voient des manifestations partout, des preuves partout. Est-ce qu’il y a du racisme au Québec? Oui. Il doit être dénoncé sans nuance. Est-ce qu’il y […]

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.