Accueil » oli-wood » Ghost in the Shell

Ghost in the Shell

Cette semaine, je suis allé voir le film Ghost in the shell, « Ghost in the shell – Le film » en version française, qui met en vedette Scarlett Johansson, Écarlate Johansson en version française.

Ça l’air que ça se traduit pas, Ghost in the shell.

Ça veut dire « Le fantôme dans la coquille ».

C’est basé sur un manga japonais qui s’appelle Kōkaku kidōtai?, qui veut dire « policiers anti-émeute en carapaces offensives ».

C’est sûr que ça aurait pas été super winner comme nom.

En fait, la shell, la coquille, c’est un robot à qui on a implanté un cerveau humain. Ou l’inverse, un cerveau humain à qui on a implanté un robot. Ça dépend dans quel sens vous prenez ça.

Donc Scarlett, c’est un robot avec une âme mettons.

Une femme objet dans l’fond. C’est pas un rôle de composition.

Donc Scarlett, c’est un robot à la fine pointe de la technologie, à part qu’elle a pas de mamelons. Ils ont pas encore découvert la technologie pour ça.

C’est un peu la crise existentielle d’un robot qui n’a pas de mamelons.

Elle est un peu comme une Barbie toute nue qui est dans la police et qui combat des méchants.

Et dans ce futur proche là, le manga se passe en 2030, bin les gens sont comme l’homme bionique, ils ont des parties du corps modifiées, des bouts de robots un peu partout.

On commence déjà à voir ça dans la vraie vie. Y’a du monde qui ont des puces sous leur peau, ou des implants coqueléaires ou des vibrateurs dans les foufounes.

Y’a un des collègues policier de Scarlett qui se fait blesser au visage et on lui remplace les yeux par des genres de lentilles de caméra. Il a pas l’air bin bin intelligent, mais il doit prendre des maudites belles photos pour Instagram.

Et les hommes bioniques, ils ont aussi des plogues USB dans le cou.

Parce que dans ce futur là, ils sont pas encore passé au sans fil complètement.

C’est assez étonnant ça. Moi vous savez, j’ai les nouveaux écouteurs sans fil de Apple. J’ai l’air cave avec ça, mais au moins, j’ai pas besoin de me ploguer dans le mur.

D’ailleurs, le méchant du film, c’est un genre de pirate très puissant sur l’internet, donc il a plein de fils de branchés sur lui. Ça doit prendre un méchant gros adaptateur USB.

Par contre, ils peuvent faire de la télépathie. Ils se parlent grâce à internet par la pensée. Et ça c’est un peu mon rêve de ne plus avoir à parler.

Y’a aussi Juliette Binoche qui joue là-dedans, c’est elle qui a programmé Scarllett. Et Juliette, elle s’appelle Dr. Ouellet dans ce film-là.

Elle a l’air très gentille la Dr Ouellet, mais elle a de la misère à oublier ses erreurs du passé. C’est un peu l’inverse du Dr. Barrette.

Dans ce film, il y a aussi ce moment où la protagoniste entre dans le disque dur d’un robot pour aller explorer son passé, ou ses logs dans l’fond. Et ça dans les films, ils nous présentent toujours ça en image, comme si elle devenait un dessin animé. Et là elle se fait hacker et ils ont imagé ça avec plein de monde qui la recouvre. Comme si on était trop nonos pour comprendre.

C’est un film retro-futuriste, y’a des voitures des années 80 mais adaptées au futur et des coupes longueuil de l’avenir. C’est esthétiquement beau.

Je vous disais que c’est une manga japonaise. Ça se passe au Japon.

Mais tous les personnages principaux sont blancs. Dans l’original, le personnage principal est un robot asiatique, comme mon aspirateur robot.

C’est du whitewashing, du blanchiment. Ou de la blanchisserie, comme on parle d’asiatiques ici.

La fin met en vedette une araignée tank, et est un peu poche. Le fantôme dans la coquille, c’est une coquille vide finalement.

Tout est là pour que j’aime ça, mais on dirait que ça manque de fond. J’ai envie de voir l’original.

Je donne cinq étoiles.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Infolettre

Pour recevoir une fois par semaine des citations comiques et autres nouvelles par courriel!

RSS Le Sportnographe

  • Georges Laraque, qui estime que les chiffres de la COVID sont gonflés
    – J’en vois passer beaucoup des affirmations comme ça sur ma page Facebook, mais c’est le frère de quelqu’un qui connaît la cousine de. Toi tu dis vraiment que c’est des gens qui sont capables de prouver qu’il y a eu un faux certificat de décès? – Oui oui, j’ai quelqu’un qui travaille au Best […]
  • Émission du 8 septembre 2020
    Piquette résume la série contre le Philadelphie Meilleur-Aucoin nous offre un autre tome de son petit guide t’autojambonisation Les détails de la loterie truquées de la LNH À écouter sur OhDio! L’article Émission du 8 septembre 2020 est apparu en premier sur Le Sportnographe.
  • Alex Tanguay, propagandiste
    Ceux qui l’ont eu, ben probablement que ç’a été asymptomatique, pis que ça s’est pas propagendé. L’article Alex Tanguay, propagandiste est apparu en premier sur Le Sportnographe.
  • Mario Tremblay, à propos de Max Domi
    Oublie ça, man. Moé, être sur le même trio que lui là, j’y casserais mon hockey sur la tête. Plusieurs fois. J’y dirais “Heille, sacréfice, dors-tu, chu là là, chu dans l’ouverture, j’ai une chance d’avoir une chance de marquer pis y vire de bord pis on sait pas ousse qu’y va. J’y casserais mon […]
  • Patrick Lalime, qui soulève des chapeaux
    Il a vraiment encaissé pour sa formation, Jake Evans, et on doit lui soulever notre chapeau. L’article Patrick Lalime, qui soulève des chapeaux est apparu en premier sur Le Sportnographe.

RSS Le club des mal cités

  • Stéphan Dupont, à propos des juifs hassidiques
    – Mais c’est quoi ça? C’est un genre de fan club de l’acide? – Non non, c’est des juifs hassidiques, qui font une fête quelconque. – Ok, ç’a pas rapport avec l’acide? – Non non. – C’est religieux. – Ok, c’est une sorte, ok. – Des fois c’est proche. – Comment qu’il s’appelle leur Jésus […]
  • Gilles Proulx, rassurant
    Encore une fois,  ils savent fort bien qu’au Québec, y’ont affaire à une nation d’eunuqes, de bonasses. […] Depuis quand qu’un peuple bonasse peut être raciste? Un peuple conquis sur lequel on pile sur les pieds régulièrement, sans qu’il ne réagisse peut être raciste? L’article Gilles Proulx, rassurant est apparu en premier sur Le club […]
  • Jérôme Blanchet-Gravel, qui n’y va pas trop fort
    – Le multiculturalisme, c’est pas le métissage hein. C’est une forme de contre-apartheid. Tsé, c’est un peu la logique, c’est un peu ça la logique des réserves. Le multiculturalisme, c’est un peu des poches, des communautés culturelles qui restent seulement séparées et qui se mêlent pas beaucoup. – C’est ça. L’élévation d’un modèle en silo. […]
  • Lise Ravary, à propos du racisme systémique
    – À Montréal en tout cas, tu lis tous les éditoriaux, si t’admets pas qu’il y a du racisme systémique, tu peux rien faire. C’est la base de tout. – C’est pire, c’est pire qu’être raciste. – C’est ça. L’article Lise Ravary, à propos du racisme systémique est apparu en premier sur Le club des […]
  • Mathieu Bock-Côté, non-croyant
    – Moi comme je dis, la théorie du racisme systémique, c’est comme le bon Dieu. – Comme le bon Dieu? Voyons donc. – Laisse moi finir. Ceux qui la voient voient des manifestations partout, des preuves partout. Est-ce qu’il y a du racisme au Québec? Oui. Il doit être dénoncé sans nuance. Est-ce qu’il y […]

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.