Men in Black International

Cette semaine, j’ai loué le film Men in black International, réalisé par Gary Gray.

Tu parles d’un nom. Gary Gray. Toutes les mêmes lettres.

Dans ce Man in black, y’a pu de Will Smith ou de Tommy Lee Jones.

Ils ont été remplacés par Chris Hemsworth, le gars qui fait Thor et Tessa Thompson que vous avez pu voir dans Avengers Endgame.

On a donc une première “Woman in black”, femme en noir, après Christiane Charette évidemment.

Je vous rappelle que les Men in black sont cette organisation secrète qui gère nos relations avec les extra-terrestres.

Men in black est donc probablement le documentaire préféré de Ken Pereira.

Et cette organisation-là effacent la présence des extra-terrestres de nos vies en nous effaçant la mémoire avec un ptit bâton magique.

Un genre de bâton Tide-to-Go, mais pour le cerveau.

Autre truc pour effacer la mémoire: cinq shooters de vodka.

En gros l’histoire, c’est nos deux personnes en noir qui courent après deux méchants qui veulent détruire l’univers.

Les méchants sont des jumeaux qui ressemblent beaucoup à Milli Vanili.

Sauf que leur secret à eux, c’est pas qu’ils savent pas chanter, c’est qu’ils viennent d’une autre planète.

Ils sont interprétés par Laurent et Larry Bourgeois, les fameux Twins que vous connaissez grâce à l’émission Revolution à TVA. Ce sont des français dans la vraie vie et des extraterrestres dans le film.

D’ailleurs, j’ai regardé le film traduit en français, à cause de mes enfants.

Je trouve ça toff des fois les traductions françaises.

L’autre fois, je regardais un film avec Jim Carey et il a dit: “Mince, il m’a filé un pain en pleine poire”.

“Mince, il m’a filé un pain en pleine poire”.

Après ça mes enfants répètent des affaires de même plutôt que de dire “Il m’a sacré un coup de poing sur la yeule”.

Où s’en va notre jeunesse.

Sinon, ben c’est Star Wars all over again. Les motos volantes, les extraterrestres à trois bras. La victoire du bien contre le mal. Etc.

C’est pourquoi je donne 5 étoiles.

Laisser un commentaire