Accueil » oli-wood » X-Men Dark Phoenix

X-Men Dark Phoenix

Ben moi je voulais vous parler d’un film poche que j’ai vu.

X-Men Dark Phoenix.

Le système de paye phénix noir.

Alors Dark Phoenix, c’est le dernier opus de la série X-Men, qui a été très très mal accueilli.

Moi je connaissais pas trop les tenants et aboutissants de cette mauvaise réception, mais j’ai demandé à mon ami Benoît Mercier du balado Les mystérieux étonnants de m’expliquer pourquoi les fans de superhéros avaient si peu d’intérêt pour ce film-là.

Ben c’est parce que la compagnie Disney a acheté Fox, le studio derrière le film, et ils ont décidé de rebooter la série des X-Men. De recommencer à zéro.

Ce qui veut dire que le film sert à rien dans l’histoire des X-Men.

C’est la suite d’une franchise qui est abandonnée.

Benoît Mercier me l’a pas dit, mais le problème, c’est aussi que Dark Phoenix, c’est pas super bon.

Le genre de film que tu vois venir toutes les répliques.

Même moi je les voyais venir, c’est pas peu dire.

Normalement je suis capable de voir venir les répliques, mais juste dans les films de Charlie Chaplin.

Mais avec X-Men, j’étais vraiment bon.

C’est l’histoire d’une fille qui est téléphathe et qui va dans l’espace avec même pas de casque et absorbe une genre de tempête nucléaire venue d’un autre monde qui la rend ben gros malcommode.

Avez-vous vu d’ailleurs l’autre jour Donald Trump qui aurait proposé d’envoyer des bombes nucléaires sur l’ouragan Dorian pour l’arrêter?

Les scientifiques ont dit que ce serait pas une super bonne idée, parce que justement, ça ferait juste transformer l’ouragan en tempête nucléaire.

Mais il y a pensé.

Comme on dit souvent, dans un brainstorm, y’a pas de mauvaises idées.

Alors la fille qui a absorbé l’ouragan nucléaire, Gin, est interprétée par la Sansa Stark de Game of Thrones, et elle sort avec un gars qui a des yeux au laser.

Mais pas des yeux au laser du genre Lasik MD, mais des yeux qui lancent des rayons laser.

Elle a aussi trois de ses amis qui sont de couleur bleus, multiculturalisme oblige.

D’après moi la production a eu un deal chez Sico.

Donc Sansa Stark, elle commence à se chicaner avec les trois schtroumpfs, pète un peu les plombs à cause de la tempête nucléaire qu’elle a dans les intestins, un peu comme quand vous mangez du chili trop épicé.

Et quand elle se met en colère, elle a des fissures qui s’ouvrent dans sa face, comme si elle faisait une crise d’eczéma.

Pis là y’a une méchante qui arrive qui est jouée par Jessica Chastain, celle que Xavier Dolan a coupé de son film.

D’après moi elle aurait aimé être coupée de celui-là aussi.

Bref, Sansa Stark, la phénix des hôtes de ces bois finit par la combattre après avoir trouvé le turbo sur ses super pouvoirs.

C’est souvent ça les films de super héros. Le héros trouve tout d’un coup le turbo sur ses pouvoirs et devient plus fort.

Donc elle bat tout le monde et renaît de ses cendres, genre.

En gros, c’est ça.

C’est un film qui a été tourné à Montréal, y’a au moins ça de l’fun, vous allez reconnaître des écrans verts bien de chez nous en le regardant.

Sinon, c’est pas très bon, ç’a pas de but et les comédiens sont moyens.

Je donne cinq étoiles.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Infolettre

Pour recevoir une fois par semaine des citations comiques et autres nouvelles par courriel!

RSS Le Sportnographe

  • Enrico Ciccone, comme le fond de sa poche
    Avant de prendre des décisions dans le hockey, vous avez un gars qui a fait sa vie dans la Ligue nationale, qui a fait sa vie au hockey professionnel, qui a fait 30 ans de hockey, qui connaît ça comme le revers de sa main. L’article Enrico Ciccone, comme le fond de sa poche est […]
  • Michel Bergeron, sadique
    Il faut que Marc saute sur l’occasion. Tsé c’est ben beau là, tsé ton adversaire y’a un genou à terre, faut tu l’agrippes, faut tu y fasses mal. En lui faisant beaucoup de mal, tu te fais beaucoup de bien. Pourquoi tu ries? C’est la vie, c’est la vie, quand tu fais mal à quelqu’un, […]
  • Marc Bergevin, à oreille
    L’ouverture est là jusqu’à demain, au temps qu’on annonce notre choix. Donc j’t’a oreille, puis on va voir ce qui va se passer d’ici demain. L’article Marc Bergevin, à oreille est apparu en premier sur Le Sportnographe.
  • Georges Laraque, fébrile
    Avec l’offensive qu’il a Gonzo, oublie ça, y’a plus besoin de fibrillateur rien. L’article Georges Laraque, fébrile est apparu en premier sur Le Sportnographe.
  • Réjean Tremblay, sans lunette
    Guy Lafleur y’a eu un quadruple pontage pis un autre déblocage d’une artère coréenne. Euh, pas coréenne. L’article Réjean Tremblay, sans lunette est apparu en premier sur Le Sportnographe.

RSS Le club des mal cités

  • André Arthur, qui a une explication
    Vous placez quelques dames au sommet d’une organisation, vous prenez un peu de recul, et vous regardez la foire poigner. L’article André Arthur, qui a une explication est apparu en premier sur Le club des mal cités.
  • Pascal Bérué, qui interpelle Horacio Arruda
    Le Dr Arruda, j’ai envie de lui dire des fois : Si ce n’est pas votre décision, clignez des yeux trois fois, je veux dire, envoyez-nous un signal de détresse. L’article Pascal Bérué, qui interpelle Horacio Arruda est apparu en premier sur Le club des mal cités.
  • Pascal Bérubé, qui interpelle Simon Jolin-Barrette
    J’ai l’impression que parfois, à travers ses interventions, c’est un petit peu un message de détresse qu’il nous envoie. J’ai envie de lui dire, si vous êtes en danger comme nationaliste à la CAQ, clignez des yeux deux fois. On va venir à votre secours! L’article Pascal Bérubé, qui interpelle Simon Jolin-Barrette est apparu en […]
  • Jeff Fillion, qui ose une prédiction à propos du Parti conservateur du Québec
    Dans mes prédictions actuellement, j’ai une bonne moyenne je pense. Je fais de bonnes prédictions. Dix, dix élus du nouveau parti de Éric Duhaime, en fait le Parti conservateur. Je pense que dix élus, ce serait peut-être le minimum.  L’article Jeff Fillion, qui ose une prédiction à propos du Parti conservateur du Québec est apparu […]
  • Éric Duhaime, qui explique sa principale motivation pour se lancer en politique
    Je considère qu’il est de notre devoir de faire l’impossible pour sortir de l’extrémisme sanitaire dans lequel la Coalition avenir Québec de François Legault nous enfonce depuis maintenant presque neuf mois. L’article Éric Duhaime, qui explique sa principale motivation pour se lancer en politique est apparu en premier sur Le club des mal cités.

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.