Les ruelles comme itinéraires alternatifs

« Les ruelles sont sous-utilisées et sous-estimées. Elles ont pourtant beaucoup de potentiel », rappelle Florence Paulhiac Scherrer, professeure au Département d’études urbaines et touristiques de l’UQAM.

Si elle salue les mesures temporaires adoptées par la Ville pour faire de la place aux piétons et aux cyclistes en ces temps de pandémie, elle croit qu’à long terme — si le virus devait rester ou du moins faire des vagues —, le réseau de ruelles devrait être envisagé comme une solution.

Source: Redécouvrir les ruelles | Le Devoir

19 mai 2020

Catégorie lien